Author Archives: admin

Les salaires des pasteurs, curés, rabbins d'Alsace-Moselle mis en …

loi 1905 article 2_300_182

s'informerL’association pour la promotion et l’expansion de la laïcité (APPEL) a demandé, mardi, au Conseil constitutionnel, de juger contraire à la Constitution la rémunération par l’État, en Alsace-Moselle, des pasteurs et, au delà, des prêtres et rabbins comme le veut une loi de 1802.

Dans le Bas-Rhin, Haut-Rhin et Moselle, c’est encore le concordat napoléonien qui régit les cultes. Supprimé en France par la loi sur la séparation des Églises et de l’État, en 1905, il fut maintenu dans ces départements, allemands à l’époque.

Pour les avocats de l’APPEL ce statut d’exception est contraire à la laïcité, définie par la loi de 1905 dont l’article premier dit : « La République assure la liberté de conscience ». et l’article 2 : « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte ».

Au contraire, l’avocat des religions catholique et juive a défendu le régime concordataire comme « conception ouverte de la laïcité » et le représentant de l’État, l’a considéré comme admis par la Constitution.

La Libre Pensée précise que les curés, pasteurs et rabbins d’Alsace-Moselle sont payés comme des fonctionnaires, selon la grille indiciaire de la Fonction publique : plus de 2 700 euros pour un curé, près de 4 500 euros par mois pour l’évêque.
Le budget 2013 de l’État prévoit 58 millions d’euros pour 1 059 prêtres, 306 pasteurs et 28 rabbins. D’autres avantages et indemnités proviennent de l’État et des collectivités.

Le conseil rendra son avis le 22 février sur cette Question Prioritaire de constitutionnalité (QPC).

La rémunération des pasteurs attaquée – wat.tv

Vous voulez conserver ce reportage ? Téléchargez sur http://myreplay.tv/v/FhQIwa3C . – Une association parisienne de défense de la laïcité conteste la rémunération des pasteurs d’Alsace-Moselle par l’Etat. – Plus sur http://wizdeo.com/s/alsace20 . Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages

Lire la suite Masquer la description

Thématique :alsace20 n’a pas choisi de rubrique | Tags :religion strasbourg alsace culte finances economie laicite concordat

Lire la suite Masquer les tags

Rémunération par lEtat des prêtres pasteurs et rabbins en Alsace …

La requête vise uniquement la religion protestante “pour des raisons de technique juridique”, mais “sur le fond, c’est la rémunération de tous les ministres du culte que nous voulons questionner”, a indiqué à l’AFP Jean-François Amedro, avocat et membre de l’Association pour la promotion et l’expansion de la laïcité (APPEL), à l’origine de cette procédure.

En Alsace-Moselle, les cultes sont organisés par le régime dit “concordataire”, datant de l’époque napoléonienne, qui a été supprimé dans le reste de la France par la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat.
Cette loi n’a jamais été appliquée en Alsace et en Moselle car ces trois départements (Bas-Rhin, Haut-Rhin et Moselle) étaient allemands en
1905.

“Quel est l’intérêt général justifiant la rémunération d’un curé ou d’un pasteurpour diriger une messe ?”, a demandé lors de l’audience Me Amedro. La nécessaire neutralité de l’Etat en matière religieuse “exclut toute forme de soutien financier, qui s’analyse nécessairement comme une prise de position sur la valeur d’un culte”, a-t-il plaidé.
Evoquant un “résidu incongru de l’Histoire” qui “n’a que trop duré”, l’autre avocat des requérants, Me Benjamin Dewhurst, a observé que “le fonctionnement des cultes ne se porte pas plus mal sur le reste du territoire”, où les religieux doivent se passer de financements publics.

Au nom des instances religieuses catholiques et juives, Me Antoine Marcantoni a au contraire appelé les gardiens de la Constitution à une “conception ouverte de la laïcité”. En Alsace-Moselle, “l’Etat subventionne mais ne s’ingère pas dans les religions”, a-t-il fait valoir, arguant que le système
en vigueur n’était pas incompatible avec la neutralité publique.
“C’est une autre façon de penser la séparation, mais cela reste la séparation entre les cultes et les pouvoirs publics”, a ajouté l’avocat.
Le budget 2013 de l’Etat prévoit 58 millions d’euros pour rémunérer les quelque 1.400 ministres du culte (1.059 prêtres, 306 pasteurs et 28 rabbins) dans les trois départements concernés. Ce régime local des cultes fait l’objet d’un assez large consensus dans la région, où il est défendu par la droite comme par la gauche.

Dans un communiqué diffusé avant l’audience, l’APPEL souligne que ce système, même s’il ne concerne l’exercice du culte que dans trois départements, est financé par l’ensemble des contribuables français.
En conséquence, l’association “propose que les croyants d’Alsace Moselle assument la prise en charge du financement nécessaire à leurs propres cultes”.

Justice | La paie des pasteurs

Pour la première fois, un texte lié au concordat de 1801 a été attaqué et défendu devant le Conseil constitutionnel. (accès réservé à nos abonnés)

Edition des abonnés

  • Pour lire l’intégralité de cet article, vous devez être connecté et être abonné.
  • Si vous n’êtes pas encore abonné au site, consultez les offres pour trouver la formule qui vous convient le mieux.

par Jacques Fortier, publié le 13/02/2013 à 05:00

La rémunération des pasteurs attaquée – Vidéo Dailymotion

Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton “code embed” ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/FhQIwa3C . Une association parisienne de défense de la laïcité conteste la rémunération des pasteurs d’Alsace-Moselle par l’Etat. plus sur http://wizdeo.com/s/alsace20 . Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages

Alsace 20 – La rémunération des pasteurs attaquée

La guerre au Mali, mais aussi le budget de l’Union européenne 2014-2020, autant de questions brûlantes auxquelles François Hollande a consacré son premier discours devant le Parlement européen, réuni en session plénière. Un moment rare et pour l’occasion, il a sorti les belles phrases et les beaux discours.

Reportage du 5 février

La police Laos arrête trois pasteurs pour avoir diffuser l'Évangile



Trois pasteurs chrétiens au Laos ont été arrêtés et placés en détention pour «propagation de la religion chrétienne en reproduisant un DVD d’un film de Chrétien. Pasteur Bounma de Alowmai Village Eglise, le pasteur Somkaew de Kengsainoi Village Eglise et Bounmee Pasteur de Savet Village Eglise, ont été arrêtés le 5 Février 2013 par la police du district de Phin la province de Savannakhet.

Selon Christian Solidarity Worldwide (CSW) des sources, les pasteurs ont pris une copie du DVD d’un film sur la fin des temps dans un magasin de Phin District marché afin de faire trois copies. Après que les copies ont été faites, le propriétaire de la boutique, ainsi que les trois pasteurs ont testé l’un des DVD et regardé le film jusqu’à la fin. Alors qu’ils regardaient, un policier est venu à la boutique et a vu le propriétaire de la boutique et les pasteurs qui regardaient le film. Le policier a alors contacté son supérieur, le lieutenant Khamvee, qui est venu à la boutique accompagné de deux députés. La police a arrêté les trois pasteurs et prit le propriétaire de la boutique au poste de police pour interrogatoire. Le propriétaire du magasin a été libéré sans inculpation.

Au cours de leur interrogatoire, les pasteurs ont affirmé que les trois exemplaires étaient pour leur propre usage, mais les autorités ont insisté qu’ils étaient pour la «propagation de la religion chrétienne à travers le film. Les trois pasteurs sont actuellement détenus dans la prison du district de Phin.

Fil Info | La rémunération des pasteurs en question devant le …

L’audience du Conseil constitutionnel concernant la légalité de la rémunération des pasteurs s’est tenue ce mardi 12 février. La décision des juges doit intervenir le 22 février.

Les rémunérations des pasteurs ont en effet été attaquées devant le Conseil constitutionnel par une association de défense de la laïcité. L’Appel, l’Association pour la promotion et l’expansion de la laïcité, a demandé l’abrogation d’un décret du 11 septembre 2007 relatif aux traitements et pensions des ministres des cultes.

Voir la vidéo des débats du Conseil constitutionnel en cliquant ICI

Un héraut dans le net » pasteurs

Souvenez-vous de vos conducteurs qui vous ont annoncé la parole de Dieu; considérez quelle a été la fin de leur vie, et imitez leur foi.
Obéissez à vos conducteurs et ayez pour eux de la déférence, car ils veillent sur vos âmes comme devant en rendre compte; qu’il en soit ainsi, afin qu’ils le fassent avec joie, et non en gémissant, ce qui ne vous serait d’aucun avantage. (Hé 13.7, 17)

La semaine dernière nous avons examiné ces deux versets sous l’angle du ministère pastoral. Cette semaine nous aborderons l’exhortation pour les brebis par rapport à leurs pasteurs. Le service sera diffusé en direct sur ce site à compter de 9h55. Si vous ne pouvez vous joindre physiquement à nous ou à une autre Église près de chez vous, vous êtes bienvenus de participer au culte via ce site.

Télécharger en MP3 | Semaine prochaine:He 13:8-16 | Notre page de sermons

Agenzia Fides ASIELAOS Arrestation de trois pasteurs chrétiens …

Savannakhet (Agence Fides) – Evangéliser peut conduire à l’arrestation au Laos. La police du district de Pinh, dans la province de Savannakhet, a arrêté trois pasteurs chrétiens, se trouvant à la tête de petites communautés locales sous l’accusation de « diffuser la religion chrétienne ». Ainsi que cela a été indiqué à l’Agence Fides, les trois personnes concernées sont le pasteur Mr. Bounma, de l’église du village d’Alowmai, le pasteur Somkaew du village de Kengsainoi – deux villages situés dans le district de Pinh – et le pasteur Bounmee du village de Savet, dans le district de Sepon, toujours en province de Savannakhet.
L’épisode a eu lieu le 5 février dernier, lorsque les trois pasteurs chrétiens ont fait l’acquisition dans un magasin local d’un DVD contenant un film à contenu chrétien, en commandant par ailleurs trois copies. Afin de tester la qualité du travail, le propriétaire du magasin et les trois pasteurs ont continué à regarder le film. Mais un agent de police, entré dans le magasin, a contacté son supérieur. Le Lt Khamvee et deux autres agents sont arrivés au magasin et ont arrêté les trois pasteurs. Le propriétaire du magasin a lui aussi été arrêté puis relâché. Les explications des trois pasteurs, qui affirmaient avoir commandé des copies du film pour un usage privé, n’ont servi à rien. L’accusation de présumée « diffusion de religion chrétienne » leur a valu la détention, que l’ONG Human Rights Watch for Lao Religious Freedom qualifie de « totalement arbitraire », la contestant. Dans une note envoyée à Fides, l’ONG demande la remise en liberté immédiate des trois hommes et sollicite le gouvernement laotien afin qu’il punisse les autorités de police du district de Pinh pour les abus de pouvoirs commis à l’encontre des chrétiens.
Des sources de Fides confirment l’attitude répressive de la police envers les chrétiens au sein de la province de Savannakhet. En septembre 2012, dans ce même district de Pinh, la police avait arrêté trois autres pasteurs (Bounlert, Adang et Onkaew), encore soumis au régime d’incarcération de sécurité maximale pour « activités religieuses illicites » (voir Fides 29/09/2012). (PA) (Agence Fides 08/02/2013)

Trois pasteurs laotiens jetés en prison : ils regardaient un DVD… | L …

Encore un sinistre exemple de la christianophobie du régime communiste laotien que nous offre l’Agence Fides

Évangéliser peut conduire à l’arrestation au Laos. La police du district de Pinh, dans la province de Savannakhet, a arrêté trois pasteurs chrétiens, se trouvant à la tête de petites communautés locales sous l’accusation de « diffuser la religion chrétienne ». Ainsi que cela a été indiqué à l’Agence Fides, les trois personnes concernées sont le pasteur Bounma, de l’église du village d’Alowmai, le pasteur Somkaew du village de Kengsainoi – deux villages situés dans le district de Pinh – et le pasteur Bounmee du village de Savet, dans le district de Sepon, toujours en province de Savannakhet.

L’épisode a eu lieu le 5 février dernier, lorsque les trois pasteurs chrétiens ont fait l’acquisition dans un magasin local d’un DVD contenant un film à contenu chrétien, en en commandant par ailleurs trois exemplaires. Afin de tester la qualité du travail, le propriétaire du magasin et les trois pasteurs ont continué à regarder le film. Mais un agent de police, entré dans le magasin, a contacté son supérieur. Le lieutenant Khamvee et deux autres agents sont arrivés au magasin et ont arrêté les trois pasteurs. Le propriétaire du magasin a lui aussi été arrêté puis relâché. Les explications des trois pasteurs, qui affirmaient avoir commandé des copies du film pour un usage privé, n’ont servi à rien. L’accusation de présumée « diffusion de religion chrétienne » leur a valu la détention, que l’ONG Human Rights Watch for Lao Religious Freedom qualifie de « totalement arbitraire », la contestant. Dans une note envoyée à Fides, l’ONG demande la remise en liberté immédiate des trois hommes et sollicite le gouvernement laotien afin qu’il punisse les autorités de police du district de Pinh pour les abus de pouvoirs commis à l’encontre des chrétiens.

Des sources de Fides confirment l’attitude répressive de la police envers les chrétiens au sein de la province de Savannakhet. En septembre 2012, dans ce même district de Pinh, la police avait arrêté trois autres pasteurs (Bounlert, Adang et Onkaew), encore soumis au régime d’incarcération de sécurité maximale pour « activités religieuses illicites ».

Source : Agence Fides

Pour recevoir gratuitement la lettre quotidienne de l’Observatoire de la Christianophobie, renseignez votre courriel ci-dessous:

news feed @2013

LAOS – Arrestation de trois pasteurs chrétiens pour « diffusion de l …

Savannakhet (Agence Fides) – Evangéliser peut conduire à l’arrestation au Laos. La police du district de Pinh, dans la province de Savannakhet, a arrêté trois pasteurs chrétiens, se trouvant à la tête de petites communautés locales sous l’accusation de « diffuser la religion chrétienne ». Ainsi que cela a été indiqué à l’Agence Fides, les trois personnes concernées sont le pasteur Mr. Bounma, de l’église du village d’Alowmai, le pasteur Somkaew du village de Kengsainoi – deux villages situés dans le district de Pinh – et le pasteur Bounmee du village de Savet, dans le district de Sepon, toujours en province de Savannakhet. L’épisode a eu lieu le 5 février dernier, lorsque les trois pasteurs chrétiens ont fait l’acquisition dans un magasin local d’un DVD contenant un film à contenu chrétien, en commandant par ailleurs trois copies. Afin de tester la qualité du travail, le propriétaire du magasin et les trois pasteurs ont continué à regarder le film. Mais un agent de police, entré dans le magasin, a contacté son supérieur. Le Lt Khamvee et deux autres agents sont arrivés au magasin et ont arrêté les trois pasteurs. Le propriétaire du magasin a lui aussi été arrêté puis relâché. Les explications des trois pasteurs, qui affirmaient avoir commandé des copies du film pour un usage privé, n’ont servi à rien. L’accusation de présumée « diffusion de religion chrétienne » leur a valu la détention, que l’ONG Human Rights Watch for Lao Religious Freedom qualifie de « totalement arbitraire », la contestant. Dans une note envoyée à Fides, l’ONG demande la remise en liberté immédiate des trois hommes et sollicite le gouvernement laotien afin qu’il punisse les autorités de police du district de Pinh pour les abus de pouvoirs commis à l’encontre des chrétiens. Des sources de Fides confirment l’attitude répressive de la police envers les chrétiens au sein de la province de Savannakhet. En septembre 2012, dans ce même district de Pinh, la police avait arrêté trois autres pasteurs (Bounlert, Adang et Onkaew), encore soumis au régime d’incarcération de sécurité maximale pour « activités religieuses illicites » (voir Fides 29/09/2012). (PA) (Agence Fides 08/02/2013)

Foyer d’étudiantes à Paris

Deux pasteurs somaliens assassinés à Garissa au Kenya | Riposte …

J’ai reçu, tard dans la nuit d’hier, un communiqué d’International Christian Concern (ICC) signalant un double assassinat de pasteurs somaliens dans la ville de Garissa (Kenya). Mercredi matin, alors qu’ils se trouvaient sur le grand marché de Garissa, le pasteur Abdi Weli et l’un de ses confrères non encore identifié, ont été froidement abattus par des “inconnus”, mais les soupçons se portent sur le groupe islamiste AlLire la suite…


L’observatoire de la Christianophobie

Pour recevoir gratuitement la lettre quotidienne du réseau Riposte catholique, renseignez votre courriel ci-dessous:

Taggé , , , , ,

Laos Arrestation de trois pasteurs pourdiffusion de la religion …

APIC | 08 février 2013 | 11h28
Visionner des films à contenu chrétien dans un commerce peut conduire à la prison au Laos. La police du district de Pinh, dans la province de Savannakhet, a arrêté trois pasteurs chrétiens, responsables de petites communautés locales. Ils sont accusés de “diffusion de la religion chrétienne”, rapporte le 8 février l’agence catholique Fides.

Les trois concernés sont le pasteur Bounma, de l’église du village d’Alowmai, le pasteur Somkaew du village de Kengsainoi – deux villages situés dans le district de Pinh – et le pasteur Bounmee du village de Savet, dans le district de Sepon, toujours dans la province de Savannakhet.
L’épisode a eu lieu le 5 février dernier. Les trois pasteurs ont fait l’acquisition d’un DVD à contenu chrétien et commandé trois copies. Afin de tester la qualité du travail, le propriétaire du magasin et les trois pasteurs ont visionné le film. Un agent de police, entré dans le commerce, a contacté son supérieur. Le Lt Khamvee et deux autres agents sont arrivés et ont arrêté les trois pasteurs. Le propriétaire du magasin a lui aussi été arrêté puis relâché. Les explications des trois pasteurs, qui affirmaient avoir commandé des copies du film pour un usage privé, n’ont servi à rien. L’accusation de “diffusion de la religion chrétienne” leur a valu la détention.
L’ONG “Human Rights Watch for Lao Religious Freedom” qualifie cette mesure de “totalement arbitraire”. Dans une note envoyée à Fides, elle demande la remise en liberté immédiate des trois hommes. Elle interpelle le gouvernement laotien afin de punir les autorités de police du district de Pinh pour les abus de pouvoirs commis à l’encontre des chrétiens.


APIC | 08 février 2013 | 11h28 | © Utilisation des articles et toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale.
ID de l’article : 14253

ASIELAOS Arrestation de trois pasteurs chrétiens pour « diffusion …

Savannakhet (Agence Fides) – Evangéliser peut conduire à l’arrestation au Laos. La police du district de Pinh, dans la province de Savannakhet, a arrêté trois pasteurs chrétiens, se trouvant à la tête de petites communautés locales sous l’accusation de « diffuser la religion chrétienne ». Ainsi que cela a été indiqué à l’Agence Fides, les trois personnes concernées sont le pasteur Mr. Bounma, de l’église du village d’Alowmai, le pasteur Somkaew du village de Kengsainoi – deux villages situés dans le district de Pinh – et le pasteur Bounmee du village de Savet, dans le district de Sepon, toujours en province de Savannakhet. L’épisode a eu lieu le 5 février dernier, lorsque les trois pasteurs chrétiens ont fait l’acquisition dans un magasin local d’un DVD contenant un film à contenu chrétien, en commandant par ailleurs trois copies. Afin de tester la qualité du travail, le propriétaire du magasin et les trois pasteurs ont continué à regarder le film. Mais un agent de police, entré dans le magasin, a contacté son supérieur. Le Lt Khamvee et deux autres agents sont arrivés au magasin et ont arrêté les trois pasteurs. Le propriétaire du magasin a lui aussi été arrêté puis relâché. Les explications des trois pasteurs, qui affirmaient avoir commandé des copies du film pour un usage privé, n’ont servi à rien. L’accusation de présumée « diffusion de religion chrétienne » leur a valu la détention, que l’ONG Human Rights Watch for Lao Religious Freedom qualifie de « totalement arbitraire », la contestant. Dans une note envoyée à Fides, l’ONG demande la remise en liberté immédiate des trois hommes et sollicite le gouvernement laotien afin qu’il punisse les autorités de police du district de Pinh pour les abus de pouvoirs commis à l’encontre des chrétiens. Des sources de Fides confirment l’attitude répressive de la police envers les chrétiens au sein de la province de Savannakhet. En septembre 2012, dans ce même district de Pinh, la police avait arrêté trois autres pasteurs (Bounlert, Adang et Onkaew), encore soumis au régime d’incarcération de sécurité maximale pour « activités religieuses illicites » (voir Fides 29/09/2012). (PA) (Agence Fides 08/02/2013)

Deux pasteurs somaliens assassinés à Garissa au Kenya | L …

J’ai reçu, tard dans la nuit d’hier, un communiqué d’International Christian Concern (ICC) signalant un double assassinat de pasteurs somaliens dans la ville de Garissa (Kenya). Mercredi matin, alors qu’ils se trouvaient sur le grand marché de Garissa, le pasteur Abdi Weli et l’un de ses confrères non encore identifié, ont été froidement abattus par des “inconnus”, mais les soupçons se portent sur le groupe islamiste Al Shabaab qui contrôle une grande partie de la Somalie et fait de nombreuses incursions sur le territoire du Kenya. Abdi Wali, converti au christianisme en 1990, et son confrère menaient leur apostolat au sein de la communauté somalienne au Kenya.

Source : International Christian Concern

Mise à jour à 10 h 13 – Selon Open Doors cité par Mission Network News, précise que si le pasteur Abdi Welli a bien été déclaré mort à son arrivée à l’hôpital, son confrère, le pasteur Ibrahim Makunyi de la East Africa Pentecostal Church, n’aurait été que blessé et son état serait jugé stable par les médecins.

Pour recevoir gratuitement la lettre quotidienne de l’Observatoire de la Christianophobie, renseignez votre courriel ci-dessous:

Karnataka : deux pasteurs pentecôtistes agressés par des …

Dimanche soir, le pasteur pentecôtiste Nagesh Naik de la Gipsy Church, avait réuni quelques fidèles pour un culte à son domicile dans le district de Gadag (Karnataka), auquel s’était joint un autre pasteur pentecôtiste, Mallikarjun Shingoli. Alors que la nuit était tombée, une vingtaine de militants hindouistes des deux organisations extrémistes, le Bajrang Dal et le Vishwa Hindu Parishad (VHP), firent irruption dans l’assemblée, interrompirent le culte, arrachèrent les vêtements des deux pasteurs, les insultèrent et les ruèrent de coups. Les agresseurs appelèrent la police qui emmena les deux pasteurs blessés à l’hôpital pour qu’ils reçoivent des soins puis les menèrent au poste de police où ils passèrent la nuit en cellule. Le lendemain matin, les deux pasteurs eurent le droit de rentrer quelques heures chez eux à la condition qu’ils reviendraient au commissariat à heure fixée. Ce qu’ils firent, mais ce fut pour s’entendre dire qu’ils étaient mis en détention provisoire une plainte pour “prosélytisme” ayant été déposée contre eux par leurs agresseurs. Ils sont toujours en cellule en attendant d’être jugés et pourraient être condamnés à trois ans de prison…

Source : Asia News

Les sympathiques et pieux militants du Bajrang Dal : encore une religion d’amour, de tolérance et de paix…

Pour recevoir gratuitement la lettre quotidienne de l’Observatoire de la Christianophobie, renseignez votre courriel ci-dessous:

Karnataka deux pasteurs pentecôtistes agressés par des hindouistes …

Dimanche soir, le pasteur pentecôtiste Nagesh Naik de la Gipsy Church, avait réuni quelques fidèles pour un culte à son domicile dans le district de Gadag (Karnataka), auquel s’était joint un autre pasteur pentecôtiste, Mallikarjun Shingoli. Alors que la nuit était tombée, une vingtaine de militants hindouistes des deux organisations extrémistes, le Bajrang Dal et le Vishwa Hindu Parishad (VHP), firent irruption dans l’assemblée, interrompirent le … Lire la suite…


L’observatoire de la Christianophobie

Pour recevoir gratuitement la lettre quotidienne du réseau Riposte catholique, renseignez votre courriel ci-dessous:

Taggé , , , , , , ,

Le rabbin, le curé et les pasteurs – Israel infos

Le rabbin, le curé et les pasteurs : des héros américains
par Mylène Sebbah
Le 3 février 1944, 9 Chevat 5704, le rabbin Alexandre D. Goode, aumonier de l’armée américaine est à bord d’un navire, le Dorchester.
Le bateau est frappé de plein fouet par une torpille allemande.

Il coule rapidement, selon le témoignage des hommes qui ont survécu.
Goode, de concert avec ses collègues, le pasteur méthodiste, George L. Fox, le prêtre catholique, John P. Washington, et le pasteur de l’église réformée hollandaise, Clark V. Poling, joignent leurs mains et prient ensemble.
Alexander David Goode, né le 10 mai 1911, est le fils du rabbin Hyman Goodekewitz.

Après un cursus scolaire et universitaire classique, il se tourne en 1937 vers des études rabbiniques au sein du judaïsme réformé. En 1941, en tant que rabbin à York, en Pennsylvanie, il fonde la première troupe de scouts pluralistes aux États-Unis ; elle comprenait des garçons noirs et blancs de différentes origines religieuses.

Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, il demande à s’engager comme aumônier militaire et c’est à l’école des aumôniers de l’Armée à l’Université Harvard qu’il rencontre le pasteur Fox.
Il demande son affectation dans une unité de combat et est assigné sur le Dorchester dans une base navale américaine au Groenland.

Le 23 Janvier 1943, le Dorchester, un bateau à vapeur civil de 5600 tonnes, reconverti en bateau militaire, part de Boston vers le Groenland, avec trois garde-côtes et deux autres navires de transport.
C’est peu après minuit le 3 février qu’un sous-marin allemand tire cinq torpilles sur le convoi.
Quand le bateau commence à couler, douze de ses quatorze canots de sauvetage sont aussitôt mis hors d’état.

En moins d’une demi-heure, le Dorchester est complètement immergé alors même que les hommes n’ont pas encore compris la gravité de la situation.
Les quatre aumôniers, Goode, Fox, Washington et Poling, sont calmes.
Selon les survivants, ce sont même eux qui aident les hommes, les guident vers les deux canots restants et leur en montrent le fonctionnement.

Tous les quatre remettent d’un même mouvement leurs propres gilets de sauvetage aux soldats qui en sont dépourvus. Nul ne sait s’ils s’étaient concertés à l’avance ou si le geste leur venu ensemble, d’un même élan.
Le soldat William B. Bednar se souvient de leurs voix, posées et rassurantes, dans le concert “des hommes qui pleurent, supplient et prient. Leurs voix étaient la seule chose qui ne m’a pas lâché”.

Un autre survivant, John Ladd, dit avoir vu leurs quatre bras enchevêtrés quand le navire a disparu sous la surface de la mer. “C’est la plus belle chose que j’ai vu ou espéré voir de ce côté-ci du ciel”, se confie-t-il.
Le Dorchester transportait 904 hommes. Les navires des garde-côtes ont pu sauver 230 hommes mais 674 d’entre eux sont morts cette nuit-là, En 1951, le président Harry S. Truman consacre à Philadelphie une chapelle à la mémoire des quatre aumôniers,héros de la Nation américaine.

Après la guerre, on découvrira que les Allemands avaient “craqué” les codes des forces navales alliées, et savaient donc que les six navires faisaient cap sur le Groenland.

Les catho dénoncent la vague pédophilique des pasteurs de la …

Les catho dénoncent la vague pédophilique des pasteurs de la sainte mère l’église…. qui a fait des homos!

30 janvier 2013

Tiré de : http://aviseurinternational.wordpress.com/2013/01/29/la-une-de-keg-des-unes-du-29012013-je-consomme-cocorico-pour-aider-mon-tres-cher-ami-francois-et-vous/

Mariage homo : il y a 15 ans, le PACS déchirait l’Assemblée

Peut-on dire que le PACS a accouché du « mariage pour tous ». N’est-ce pas cela la PMA? A l’époque, c’était la députée UDF Christine Boutin, figure de proue des anti-PACS, qui faisait traîner les débats en longueur. Avec un discours fleuve de 5h30 à la tribune de l’Assemblée, elle avait exaspéré les rangs socialistes. Ce sont ses olympiades amoureuses. A chacun sa discipline (ou son indiscipline). Battra-t-elle son propre record? Sa crédibilité est en jeu, ainsi que son avenir politique. Qu’elle se console elle pourra se pacser alors avec des extrêmes! Quelle fut sa position (au delà de l’horizontalité) lors des annonces de la pédophilie des pasteurs catho, en charge des brebis égarées à qui il fallait démontrer que les voies du seigneur (naturelles et organiques) étaient impénétrables….., mais pas tant que cela si en croit la réalité ou à tout le moins leur vécu! Combien de ces brebis initiées, très jeunes, à ces pratiques religieuses de dévotion particulière, très particulière des sacerdoces juvéniles et des vocations à être le jouet des fantasmes religieux , réclament aujourd’hui l’égalité de la reconnaissance de leur statut? Où sont les diatribes fleuve de la Boutin Catho-vertébrée? – http://www.bfmtv.com/politique/mariage-homo-y-a-15-ans-pacs-dechirait-lassemblee-435018.html