Monthly Archives: February 2016

Chine: un pasteur protestant condamné à 14 ans de prison

Bao Guohua a été jugé coupable par un tribunal de la province du Zhejiang (est) de détournement de fonds, trouble à l’ordre public, opérations commerciales illégales et dissimulation d’informations comptables, selon des médias locaux.

Sa femme Xing Wenxiang a été condamnée à 12 ans d’emprisonnement, ont-ils précisé.

Les deux époux, accusés de s’être appropriés de l’argent et une maison appartenant à l’Eglise, ont également été condamnés à une amende et leurs biens ont été saisis, d’après les médias chinois.

Un responsable du tribunal de la ville de Jinhua où le verdict a été annoncé jeudi a confirmé les peines à l’AFP mais s’est refusé à tout autre commentaire.

Dix autres personnes ont été condamnées à des peines de prison dans le cadre de cette affaire, ont rapporté le journal Zhejiang Daily et la télévision locale, sans préciser leur durée.

D’après China Aid, une association basée aux Etats-Unis, M. Bao et Mme Xing ont été obligés de récuser leurs avocats avant le procès.

Le plus célèbre des avocats des pasteurs et militants chrétiens du Zhejiang, Zhang Kai, est détenu au secret depuis août l’an dernier.

M. Bao et sa femme ont été arrêtés en juillet après avoir publiquement dénoncé une campagne de démontage des croix surmontant des églises chrétiennes et menée par les autorités du Zhejiang.

Les règlements provinciaux exigent en effet que les croix soient désormais placées sur la façade des édifices religieux, et non plus à leur sommet, et que leur hauteur ne dépasse pas un dixième de celle du bâtiment.

En 2014, les autorités de la ville de Wenzhou, dans le Zhejiang, avaient démoli la monumentale église de Sanjiang, au motif que sa construction n’avait pas respecté les règles.

La Chine compte quelque 5,7 millions de catholiques et 23 millions de protestants, selon des chiffres du Bureau des affaires religieuses datant de 2014.

Mais avec l'”église souterraine” prospérant en dehors des organisations officielles, la communauté chrétienne chinoise pourrait au total comprendre quelque 60 millions de personnes, selon certaines estimations.

Avec AFP

Un pasteur au fond des mines

Sensibiliser aux conséquences humaines de l’extraction d’or en Afrique par les multinationales, c’est l’objectif de la campagne œcuménique de carême. Le pasteur retraité Daniel Rochat revient sur son expérience d’aumônier dans les mines d’Afrique du Sud

«À vous les blancs, Dieu a tout donné. Le pouvoir et la Bible. Et vous utilisez notre sang pour trouver de l’or. A nous les noirs, qu’a-t-Il donné ? » Les mineurs posaient toujours la même question à Daniel Rochat, qui ne pouvait que les encourager à résister. Le pasteur vaudois était aumônier dans les mines d’or d’Afrique du Sud entre 1968 et 1972. Il a passé sept ans dans l’Eglise presbytérienne du Mozambique, avant qu’elle l’envoie en mission avec sa famille auprès des Mozambicains partis travailler dans les mines d’or de l’autre côté de la frontière. Daniel Rochat raconte l’enfer des mines dans un livre. A 85 ans aujourd’hui, l’homme peine à retenir ses larmes lorsqu’il évoque la condition des mineurs, dans un contexte d’apartheid.

L’Evangile dans la mine

Réveil à 2 h du matin. Descente dans la mine en ascenseur à 50 km/h. Arrivés à 4000 mètres de profondeur, les hommes doivent parfois marcher plus d’une heure avant de rejoindre le boyau dans lequel, recroquevillés, ils extraient le minerai. La température avoisine les 55 degrés. Entre 16 h et 18 h, les hommes remontent. Daniel Rochat les attend à la surface avec son bibliobus VW, qui regorge de littérature religieuse dans les langues locales. « Je les abordais en tsonga ou en anglais. C’est par la langue que vous créez un lien. Elle est la clé de la culture. » Chaque jour, l’aumônier visite l’une des cinquante et une mines disséminées sur un territoire grand comme la Suisse. Il y célèbre des offices devant 200 mineurs. Le soir, c’est dans les dortoirs constitués en miniéglises, auprès des Mozambicains, qu’il entre vraiment en relation. Vingt mineurs s’y partagent 25 m2. Les anciens y « sont les pasteurs des mines. Ils prennent soin de la communauté ». Tenir le coup, résister à l’apartheid, à l’avilissement et rester debout, les paroles d’espérance de l’aumônier accompagnent les mineurs. Daniel Rochat fournit aussi aux anciens des bases bibliques pour qu’ils puissent prêcher, enseigner le catéchisme et réagir face à la prostitution homosexuelle et à l’alcoolisme, fléaux des mines. « Beaucoup de mineurs ont découvert l’Evangile au fond de la mine et ont demandé le baptême. »

Effroyable apartheid

« Papa, on est toujours en Afrique ? », a demandé le fils aîné de l’aumônier après son premier jour de classe. « Au Mozambique, nous vivions avec les noirs. En Afrique du Sud, nous avons été coupés de la communauté africaine. Et les enfants ont subi un enseignement raciste, dans des classes de blancs. A l’Eglise anglaise, personne n’a jamais parlé à mon épouse parce que j’étais au service des noirs. Nous ne pouvions réagir sous peine d’être expulsés du pays. » Aujourd’hui encore, le souvenir est douloureux. De retour en Suisse, Daniel Rochat garde un sentiment de tristesse empreint de révolte face à l’exploitation effroyable de l’être humain. « Nous devons nous sensibiliser à la détresse humaine provoquée par le système économique. L’or est partout, mais d’où vient-il ? » Si l’apartheid est terminé, les noirs se battent encore pour une égalité des droits économiques. Dans les mines, peu de choses ont changé. « Les mines s’épuisent. Le travail y est plus dangereux et seuls les plus pauvres veulent encore y travailler. Le salaire a augmenté, mais la pénibilité reste la même. Aujourd’hui, il n’y a plus d’aumônier dans les mines », conclut le pasteur. 

// Marie Destraz

  • Un livre « L’enfer des mines d’or, terreau d’Evangile », Daniel Rochat, Ed. Mémoires vivantes. Prix : 15 fr. Commande : DM-échange et mission, 021 643 73 73, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Une étude « L’or du Burkina Faso », par Dorothea Winkler, à consulter sur www.voir-et-agir.ch/etude-or
  • Campagne œcuménique de Carême jusqu’au 27 mars, « Prendre ses responsabilités – renforcer la justice », les œuvres Action de Carême, Pain pour le prochain et Etre partenaires sensibilisent à la problématique humaine de l’extraction de l’or et à la responsabilités des multinationales. Des actions à organiser dans votre paroisse pour financer les projets dans les pays du Sud. Informations : www.voir-et-agir.ch

Cultes: les “plus basses retraites de France” veulent une revalorisation

L’Association pour une retraite convenable (APRC) qui réunit d’anciens prêtres, religieux et religieuses catholiques a demandé la revalorisation des pensions de retraites des cultes, “les plus basses” en France, affirme-t-elle.

Pour une carrière cultuelle complète, la caisse de sécurité sociale des cultes verse des pensions mensuelles allant de 382 à 629 euros, selon la date de liquidation de la retraite, soit les plus basses retraites de France !”, écrit l’association dans un communiqué.

“On est loin des 85% du Smic, promesse faite lors de la discussion de la loi du 20 janvier 2014 garantissant l’avenir et la justice du système de retraites”, ajoute-t-elle.

290 euros par mois pour un ancien prêtre

On aimerait une petite prise de conscience” des pouvoirs publics, a expliqué mardi à l’AFP Bruno Barrillot, membre du bureau de l’APRC et ancien prêtre qui, pour trente ans d’une carrière cultuelle incomplète, confie percevoir 290 euros par mois.

L’APRC est la principale organisation représentant les 9.300 anciens ministres des cultes ou anciens membres de communautés religieuses, qui ont quitté avant l’âge de la retraite leurs associations cultuelles ou congrégations.

Leur retraite est gérée par la Cavimac, la caisse de sécurité sociale des cultes, à laquelle adhèrent également 15.000 cotisants actifs (prêtres, moines, pasteurs, imams…) pour 50.000 autres pensionnés de toutes religions (judaïsme excepté).

“L’Eglise catholique a des fonds pour améliorer les petites retraites de ceux qui sont restés, dont le logement du reste est pris en charge. Mais ceux qui sont partis n’ont pas ces avantages, et doivent se contenter de très faibles pensions”, affirme Bruno Barrillot.

Des personnes ont eu jusqu’à dix ans d’activité dans certaines communautés sans aucune prise en charge sociale. Pour reconstituer leurs retraites, c’est catastrophique“, ajoute ce militant.

Rapport avant l’été sur les retraites

L’Eglise a fait beaucoup de chemin“, répond auprès de l’AFP le Père Pierre-Yves Pecqueux, secrétaire général adjoint de la Conférence des évêques de France et administrateur de la Cavimac.

Les régularisations se font de manière progressive, mais notre objectif est d’être dans les clous de la légalité et dans une honnêteté parfaite vis-à-vis de l’Etat“, poursuit le responsable ecclésial.

Selon la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2016, le gouvernement doit remettre au Parlement avant le 1er juillet un “rapport sur les conditions de  revalorisation du montant de la pension de retraite du régime des cultes“. L’APRC espère qu’il en ressortira de “réelles mesures” pour réduire la précarité actuelle.

Togo 12 étudiants de l'« Institut Biblique Elie » désormais diplômés dans la connaissance de Dieu

Les étudiants de la 4e promotion de l’Institut Biblique Elie (IBE) ont reçu dimanche leurs diplômes de fin de formation. C’est au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée le même jour dans l’enceinte de l’église, le ministère international “Le Réveil des Derniers Temps” en présence d’éminents hommes de Dieu et des fidèles de cette église.

Un pasteur dort dehors pour soutenir les droits LGBT

un-pasteur-dort-dehors-pour-soutenir-les-droits-lgbt

Un pasteur du Michigan a décidé de dormir dehors pour protester contre l’opposition de l’Eglise Méthodiste au mariage homosexuel et aux pasteurs gays.

Le révérend Michael Tupper, de la paroisse de Kalamazoo, a décidé de planter une tente devant sa maison, alors que les conditions climatiques actuelles sont très rudes, et à pour objectif d’y dormir 175 nuits d’affiler. Une pancarte plantée à côté de sa tente indique :

« Je dors dehors car les portes de l’Eglise Méthodiste Unie ne sont pas ouvertes à tous ».

Le pasteur a déjà été rappelé à l’ordre par l’Eglise pour avoir affiché son soutien au mariage homosexuel dans le passé. D’ailleurs, on apprend également que sa fille est lesbienne et que ses supérieurs avaient diligenté une enquête disciplinaire à son encontre après qu’il ait émis un acte de mariage à sa fille ainsi qu’à un ancien pasteur qui avait dû renoncer aux ordres car il était en couple avec un homme.

Le révérend a expliqué sa démarche en ces mots :

« Mon but ultime est de sensibiliser aux problèmes de discrimination et d’inspirer les gens pour insuffler un changement qui permettrait aux personnes LGBT de se marier dans notre Eglise et de servir comme pasteur »

Le producteur artistique, David Walegrem, vient de réaliser un courte vidéo intitulée “la mode suédoise en 30 secondes”. https://www.instagram.com/p/BCGLSS_im4s/?taken-by=davidwalegren https://www.instagram.com/p/BCGN15LCm-V/?taken-by=davidwalegren…
Plusieurs stars internationales ont exprimé leur soutien à la chanteuse Kesha qui vient de perdre le procès qu’elle avait intenté à…
Justin Trudeau, récemment élu premier ministre du canada, assistera à la prochaine Gay Pride de Toronto, a annoncé Mathieu Chantelois, directeur…
Ensemble, nous travaillons dur, nous brainstormons non stop. Nous sommes une équipe unie, nous avons de fortes ambitions pour TÊTU…
Dans votre quête du physique qui vous plait, vous éprouvez des difficultés à faire décoller le volume de vos bras ?…

FJKM : pas de démission de Lala Rasendrahasina

La réunion du bureau national de la FJKM a débuté hier matin à Ampandrana. Une occasion pour les membres d’apporter plus de lumière sur l’affaire Lala Rasendrahasina.

Cette rencontre a pour objectif de préparer le grand synode de cette Eglise réformée qui aura lieu en août prochain à Antsirabe. Mais les membres du bureau national en ont profité pour discuter de la situation actuelle des chrétiens, des pasteurs et des Eglises membres de la congrégation.

Comme il fallait s’y attendre, l’affaire du pasteur Lala Rasendrahasina qui est encore au cœur de l’actualité, a été abordée. «Nous ne porterons pas plainte malgré les diffamations subies par notre président. Nous pardonnons aux journalistes», ont déclaré un des porte-parole de la FJKM.

Le bureau national et les Eglises FJKM sont plus qu’unis en pareilles circonstances, ont affirmé les membres du bureau national, pour qui cet acharnement contre le président de la FJKM et la congrégation est un simple coup monté pour empêcher le pasteur de se présenter candidat à la présidence de la FJKM, durant l’élection du mois d’août prochain. Le bureau national a même annoncé que le président reste en place et aucune démission de sa part n’est envisagée.

Par la même occasion, le vice-président laïc au sein de cette congrégation chrétienne, Marc Ravalomanana a appelé les journalistes à faire preuve de discernement dans le traitement des informations. Pour lui, il s’avère inutile de diffamer une personne qui plus est une personne du rang du pasteur Lala Rasendrahasina.

Nadia

Jubilé de la Curie Romaine : le Pape François invite à pratiquer le «sens pastoral»

(RV) Le Pape François souhaite que personne ne se sente délaissé ou maltraité dans les lieux de travail au Vatican, que le sens pastoral y soit cultivé et pratiqué. Il l’a affirmé en célébrant la messe ce lundi matin pour les membres de la Curie romaine, du Gouvernorat de la Cité du Vatican et des Institutions en lien avec le Saint-Siège. Quelque 5000 personnes, cardinaux, chefs de dicastère, prêtres mais aussi simples employés laïcs et ouvriers du Vatican célébraient leur Jubilé ce 22 février 2016, en la fête liturgique de la Chaire de Pierre. Cette «communauté de service», comme il l’a qualifiée, doit devenir un modèle, a insisté le Saint-Père.Les pasteurs, en particulier, sont invités à se libérer de toutes les tentations qui les éloignent de l’essentiel de leur mission : à savoir Jésus, fondement de l’Église, commencement et fin de toutes ses actions. Les Pasteurs devront donc savoir conjuguer la fidélité avec la miséricorde, un binôme que l’Écriture Sainte présente comme inséparable, réciproque et complémentaire.  «Comme le Bon Pasteur, ils doivent aller à la recherche des brebis perdues, ramener au bercail celles qui se sont égarées, soigner les blessures et panser les malades, pour que la miséricorde de Dieu puisse atteindre les plus faibles. Ils doivent se laisser éclairer, purifier et transformer par l’image du Bon Pasteur». Le Successeur de Pierre est, quant à lui, le premier à devoir renouveler sa profession de foi.Le Pape François a rappelé la terrible prophétie d’Ezéchiel, alerté par les erreurs des pasteurs d’Israël ; mais il s’est aussi voulu rassurant. Citant Saint Augustin, il affirme que «malgré les soubresauts et les vicissitudes de l’histoire, l’Eglise ne s’effondrera pas, car elle repose sur le Christ».Avant la messe, le Souverain Pontife avait rejoint à pied la procession des dirigeants et employés du Vatican qui se dirigeait vers la Basilique Saint-Pierre. Et c’est entouré de centaines d’employés laïcs et de leurs familles qu’il a franchi la Porte Sainte. Il a aussi écouté avec eux une méditation préparée par un jésuite slovène, le père Marko Rupnik, sur le thème de la miséricorde dans la vie quotidienne. Le père Rupnik est un artiste connu pour ses mosaïques. Il est l’auteur, notamment, du logo du Jubilé de la Miséricorde.(CV-RF) 

Lire EPUB Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. V, 1583-1588 PDF Télécharger …

Pour commencer le téléchargement ou lire Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. V, 1583-1588 vous devez vous inscrire.

File Name: Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. V, 1583-1588
Total Downloads: 360
Formats: djvu | pdf | epub | kindle
Rated: 8.5/10 (86 votes)

Ebook Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. V, 1583-1588 txt télécharger Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. V, 1583-1588 epub télécharger Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. V, 1583-1588 azw télécharger Life in the Universe av Angelo, Joseph A., Jr. Lessons from Leaders av Anne Rakip La fin de Smyrne Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. V, 1583-1588 kf8 télécharger acheter Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. V, 1583-1588 android Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. V, 1583-1588 PDF télécharger Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. V, 1583-1588 epub télécharger télécharger Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. V, 1583-1588 in PDF télécharger Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. V, 1583-1588 ePub

Côte d'Ivoire : Charlatans, faux pasteurs, guérisseurs, marabouts… n'auront plus accès aux médias

Le gouvernement ivoirien, au nom du devoir de l’Etat de protéger les populations, a décidé de limiter l’accès aux médias publics et privés pour certaines catégories de personnes parmi lesquelles des religieux dont les interventions sur ces espaces sont quelques fois de nature à mettre à mal l’équilibre de la société ivoirienne.


Une communication adoptée par le gouvernement lors d’un conseil des ministres mercredi interdit désormais à ces religieux, auxquelles s’ajoutent les tradipraticiens, des responsables d’ONG et d’associations, de passer à des émissions en direct des chaînes de télé et de radio publiques et privées diffusant en Côte d’Ivoire.

Ces personnes selon le porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, se livrent quelques fois à « des prêches, à des publicités mensongères, à de la propagande dans certains cas qui ne sont pas bonnes pour l’équilibre que nous souhaitons de notre pays ». La décision du gouvernement vise ainsi à éviter à l’ensemble de la population d’être exposé à ces « dérives » de quelques personnes, a-t-il poursuivi.

Les télévisions et radios sont ainsi invitées désormais à créer, pour ces groupes sociaux, un espace de communication pour des spots et autres films de promotion qui ne pourront cependant être diffusés qu’après « un strict contrôle à priori ».

Outre l’interdiction de direct sur les médias audiovisuels, le passage de ces catégories sociales dans l’ensemble de la presse devra aussi désormais respecter “strictement” les dispositions légales en vigueur qui encadrent leur accès aux médias publics et privés.

« Les organes de médias devront désormais exiger de l’usager des documents administratifs établissant son existence juridique et sa capacité à agir. Intégrer et établir une différenciation entre les types d’informations. Identifier la nature du service concerné et vérifier sa conformité avec les lois et règlements en vigueur », a relevé le porte-parole du gouvernement.

Vélingara : Installation de chambres d'Agro -pasteurs dans la commune d'Arrondissement de Saré …


Vélingara : Installation de chambres d'Agro -pasteurs dans la commune d'Arrondissement de Saré Coly Sallé
Les producteurs capacités pour devenir de véritables acteurs et gestionnaires du développement socio économique. A la base de Soutouré ,située à quelques encablures du bassin de l’anambé,s’est tenu ce Mardi 16 Février,un comité local de développement ( CLD),sous la supervision du Sous Préfet de Saré Coly Sallé,Bafodé Kallo pour la création de chambres d’agro-pasteurs.C’étaient en présence des producteurs,des partenaires ,ONG,et des représentants de l’Etat.L’objectif est de capaciter Agriculteurs et éleveurs pour qu’ils puissent devenir des acteurs et des gestionnaires au développement . Car faut il le noter le département de Vélingara fait partie des zones les plus pluvieuses et dispose d’importantes potentialités économiques et naturelles.Il ya aussi un réseau hydrographique important formés de cours d’eaux permanents et des réserves de terres cultivables trés importantes qui permettent une diversification des cultures ,des réserves fourragéres et une bonne alimentation du bétail.Et comme la zone a une vocation agro pastorale et une pluviométrie dépassant parfois 1000 mm par an ;l’embouche bovine et ovine est trés développée et des unités laitiéres implantées un peu partout. Pour intensifier l’agriculture et l’élevage le Sous préfet tient à rappeler que les agro pasteurs doivent étre capacités ,c’est à dire conseilés et formés .Ensuite une impulsion d’actions d’accompagnement ,de suivi et d’évaluation pour que les producteurs puissent subvenir à leurs besoins socio économiques. Avec le soutien de la Société de développement agricole et industriel (SODAGRI) envers les collectivités locales,elle aménage aussi des hectares irrigables dans le bassin de l’anambé ,a construit des stations de pompages et de chenaux d’amenée,pour le dévelppement de la production agricole et animale. Appuyée par la Banque Islamique de développement et du gouvernement Sénégalais,la SODAGRI ,ne compte pas s’arréter en si bon chemin pour réussi son pari. Les producteurs organisés en une fédération sont appelés à travailler avec les représentants de l’Etat ,comme les Sous Préfets,les Préfets ,Gouverneurs etc car ils jouent plusieurs fonctions auprés des élus. Elhadji Lonka Sabaly

Érythrée: selon Amnesty International, 2000 chrétiens et 28 pasteurs sont en prison

Le voyage de plusieurs parlementaires suisses en Érythrée continue à faire des vagues. Après l’ONG Portes Ouvertes (lire l’info exclusive d’Evangeliques.info), c’est au tour de Manon Schlick, directrice de la section suisse d’Amnesty International de dénoncer une visite de propagande organisée par les autorités érythréennes. Dans une chronique publiée par le quotidien 24 Heures, elle affirme que l’Erythrée détient 2000 chrétiens évangéliques et 28 pasteurs dans ses prisons. Et de citer le cas de Kiflu Gebremeskel, pasteur pentecôtiste arrêté en 2004 et détenu depuis. «Il n’a jamais été inculpé de crime, ni été amené devant un tribunal. Depuis son arrestation il y a quatorze ans, il n’a jamais pu recevoir la visite de sa femme et de ses quatre enfants.»

Elle ne se dit pas surprise de n’avoir pas été invitée à prendre part au voyage des parlementaires suisses. «La rapporteuse spéciale de l’ONU sur l’Érythrée, la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples, et les organisations indépendantes comme Amnesty International se voient depuis des années refuser l’entrée sur le territoire érythréen. Même le CICR, qui peut certes y entrer, n’a pas accès aux prisons», écrit Manon Schick. Pas surprenant, dans ce contexte, que 3000 Erythréens fuient chaque année leur pays.

La rédaction d’Evangelique.info – 17 février 2016 09:15

Lire EPUB Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. XI, 1610-1613 PDF …

Pour commencer le téléchargement ou lire Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. XI, 1610-1613 vous devez vous inscrire.

File Name: Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. XI, 1610-1613
Total Downloads: 824
Formats: djvu | pdf | epub | kindle
Rated: 8.2/10 (40 votes)

télécharger Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. XI, 1610-1613 azw télécharger Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. XI, 1610-1613 ebook télécharger télécharger Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. XI, 1610-1613 Die guten Frauen von Christianssund Schwerpunkte Pflichtfach: Handelsrecht Schwerpunkte Pflichtfach: Handelsrecht Get Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. XI, 1610-1613 azw Gratuit Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. XI, 1610-1613 epub télécharger télécharger Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. XI, 1610-1613 PDF télécharger télécharger Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. XI, 1610-1613 Neal Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. XI, 1610-1613 pdf télécharger Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. T. XI, 1610-1613 read online

Deux pasteurs burkinabè faits docteur honoris causa !

Les pasteurs Samuel Yaméogo et Michel Ouédraogo ont été élevés au rang de docteur honoris causa par Cypress international bible institute, une université évangélique du Texas, pour leurs œuvres au profit de la religion et de leur nation. La cérémonie de graduation a eu lieu ce 13 février 2016 en présence de membres du gouvernement et d’un émissaire de l’Université dépêché depuis le Malawi.

A l’Eglise des Assemblées de Dieu d’Antenne ville, ce 13 février, deux noms étaient à l’honneur. Celui du Pasteur Samuel Yaméogo, président de la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME) et du Pasteur Michel Ouédraogo, Président du Conseil général des Assemblées de Dieu du Burkina Faso.

Ils ont été élevés au rang de Docteur honoris Causa de l’Université évangélique du Texas aux Etats-Unis. C’est le vice-chancelier de l’antenne de cette université à Lilwongué au Malawi, Pr Gusto Gadama, qui a remis les diplômes aux deux lauréats.

Selon les confidences de la coordonnatrice générale de la cérémonie, Dr Joanna Ilboudo, les deux pasteurs devraient effectuer le déplacement pour recevoir leurs distinctions au Malawi. Mais Samuel Yaméogo étant un « big man » (grand homme) et le pasteur Michel Ouédraogo, « un homme charismatique » (selon les propos du Pr Gadama), le vice-chancelier a décidé de faire le déplacement lui-même pour les leur remettre en mains propres à Ouagadougou.

Des membres et anciens membres de gouvernement ont assisté à la cérémonie © Burkina24

Des membres et anciens membres de gouvernement ont assisté à la cérémonie © Burkina24.

Le parcours des deux hommes, tant sur le plan religieux que sur le plan de leur contribution au développement social de leur nation, a été l’objet de grands éloges. «Ce sont des hommes connus partout », dira le Pr Gadama. «Ce sont des bâtisseurs », a ajouté le parrain de la cérémonie Pr Gustave Kabré, universitaire et ancien président de l’Université de Ouagadougou.

Les lauréats, prenant la parole, ont dédié leurs distinctions à leurs ouailles. Le Pasteur Michel Ouédraogo, fait docteur honorifique de la divinité, a fait le serment de le transmettre aux générations futures. Quant au Pasteur Samuel Yaméogo, ce sera à « tous », car dit-il, « aujourd’hui, on contemple une fleur, un fruit, mais on ne doit pas oublier la racine qui porte cette fleur et ce fruit ».

La cérémonie a vu la participation de plusieurs personnalités, dont le chef d’état-major général des armées, le Général Pingrenoma Zagré, le ministre d’Etat Simon Compaoré et le ministre de la justice Réné Bagoro, de même que d’anciens ministres comme le ministre des sports sous la transition Gustave Kabré et le ministre des infrastructures sous Blaise Compaoré, Jean-Bertin Ouédraogo.

Abdou ZOURE

Burkina24


Deux mots sur le parcours des lauréats :

– Pasteur Samuel Yaméogo

Le pasteur Samuel Yaméogo recevant son diplôme © Burkina24

Le pasteur Samuel Yaméogo recevant son diplôme © Burkina24

Le Président de la FEME, né un 26 décembre 1942, marié et père de 5 enfants, a été Président de l’Association des évangéliques d’Afrique jusqu’en 2015. Il a été président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) en 1998 et deux fois membre de la Commission constitutionnelle.

Le principal pasteur du Temple Emmanuel a été celui qui a animé la célèbre émission évangélique radiophonique « Viim Koega, Chants joyeux ». Il a été élevé au rang de Grand Officier de l’Ordre national en décembre 2015.

– Pasteur Michel Ouédraogo

Le Pr Gadama remettant le diplôme au Pasteur Michel Ouédraogo (à d.) © Burkina24

Le Pr Gadama remettant le diplôme au Pasteur Michel Ouédraogo (à d.) © Burkina24

Président du Conseil général des Assemblées de Dieu du Burkina Faso depuis janvier 2010, le pasteur Michel Ouédraogo a participé à la réalisation de plusieurs œuvres sociales (centre médical, complexe évangélique, radio, barrage à Golmidou précisément).

Né le 14 décembre 1954, l’époux et père de six enfants est le fondateur et pasteur principal de l’Eglise des Assemblées de Dieu d’Antenne Ville.

A.Z

Burkina24 vous suggère aussi

CAMEROUN :: Ebolowa : Le titre foncier de l'Epc hypothéqué :: CAMEROON

CAMEROUN :: Ebolowa : Le titre foncier de l’Epc hypothéqué :: CAMEROONCAMEROUN :: Ebolowa : Le titre foncier de l’Epc hypothéqué :: CAMEROON L’affaire divise les pasteurs de l’Eglise presbytérienne du Cameroun. Les cultes désormais sous haute sécurité.

D’après le procès verbal de sommation de Me Bidja Biwolé, huissier de justice près la Cour d’appel du Sud, le titre foncier de l’Eglise presbytérienne du Cameroun (Epc) a été hypothéqué par une frange de pasteurs de cette église en 2013. C’est ainsi qu’à la requête conjointe du modérateur du consistoire Ntem et de l’exécutif dudit consistoire, l’huissier de justice a signifié à City trust credit Fund, un établissement financier, que « le consistoire Ntem s’oppose formellement à ce que le président du Conseil d’administration de l’hôpital central d’Enongal et le président du conseil d’administration de l’Epc perçoivent des sommes d’argent de quelque nature que ce soit, entre les mains des responsables de City Trust Credit Fund, au préjudice du consistoire Ntem ».

300.000.000 FCFA

Le procès verbal de sommation précise que « cette opposition se fonde sur ce que, sans droit ni titre ou autorisation quelconque de l’Epc, ces individus ont hypothéqué le titre foncier n° 4/Ntem d’Enongal, et ont illégalement obtenu à leur seul profit un crédit à des fins inavouées, soit la somme de 200.000.000 FCfa. Qu’ils auraient même déjà obtenu partiellement ce crédit à peu près 48.000.000 FCfa et entendent percevoir le solde restant ».

L’huissier de justice ajoute : « qu’ayant ainsi enfreins les dispositions des textes qui régissent la matière, mes requérants demandent à City trust credit fund de ne plus remettre le moindre sou à ces deux là ou leur représentant, et citent en l’occurrence la forme du gouvernement de l’Epc en Bulu dans son chapitre 27 article 3 alinéa 5 et le statut de l’Epc section 7 article 8 alinéa 5 ».

D’après une source proche du dossier, l’église doit débourser à ce jour, pas moins de 300.000.000 FCfa au profit de City trust pour récupérer son titre foncier. Les fidèles de l’Epc de la ville d’Ebolowa vivent depuis deux semaines une crise qui n’en finit pas. Dimanche, 31 janvier 2016 déjà, les cultes ont été fortement perturbés à la paroisse d’Elat et Ebolowa ville, par une faction des pasteurs du consistoire Ntem. Ils ont fait irruption dans les deux temples en plein adoration pour prendre possession des paroisses de gré ou de force. N’eût été la prompte intervention de la police, de la gendarmerie et du procureur de la République près les tribunaux d’Ebolowa, les échauffourées entre les deux factions du consistoire Ntem auraient tourné au drame.

Et comme les pasteurs avaient promis de remettre ça au dimanche suivant, la police et la gendarmerie ont donc investi les deux lieux de culte dimanche dernier, 7 février afin d’empêcher les échauffourées. Le mal qui mine l’Epc aujourd’hui est visiblement profond et plus qu’inquiétant. Jeudi, 4 février 2016, le pasteur Didier Zeh Angon, modérateur de la paroisse Epc d’Elat, a déposé une requête pour besoin d’enquête à la brigade de gendarmerie et dans d’autres services de sécurité de la ville d’Ebolowa. Le secrétaire exécutif du consistoire Ntem de l’Epc soupçonne son collègue, le pasteur Zo’o Mevele de vouloir attenter à sa vie.

Bras de fer

Revenez lire l’intégralité de cet article dans quelques instants

Les prêtres brabançons réunis autour de leurs pasteurs

prêtres_BWPlus d’une centaine de prêtres se sont retrouvés jeudi 11 février à l’Abbaye de Bois-Seigneur-Isaac. Autour de Mgr l’Archevêque Joseph De Kesel, Mgr Jean-Luc Hudsyn, évêque auxiliaire, ils ont célébré leur jubilé. Cette journée de prière, d’échange et de convivialité s’est déroulée avec la Miséricorde comme toile de fond.

Vivre une démarche jubilaire, au cours d’une journée intense, c’est l’objectif que s’était fixé le Conseil presbytéral du Vicariat du Brabant Wallon. Objectif atteint, au regard de la forte participation notée ce jeudi 11 février. C’est Mgr Joseph De Kesel qui a donné le ton de la rencontre. Dans une communication essentiellement théologique, l’Archevêque a abordé le thème de la Miséricorde à partir de l’identité et l’unicité du Dieu de la Bible. Du Dieu des chrétiens.

Ce Dieu qui est miséricorde peut se comprendre en lien avec l’indifférence qui caractérise notre époque. Une indifférence qui ne manque pas de conséquences aux niveaux éthique et théologique.

Un Dieu particulier

La miséricorde n’est pas un attribut parmi d’autres attributs de Dieu. Elle dit Dieu même. Pour Mgr Joseph De Kesel, les divinités bibliques, collant à l’expérience humaine, diffèrent du Dieu de la Bible. Ce Dieu est personnel. Il se révèle comme Celui qui n’est pas indifférent vis-à-vis de l’homme. On accède à lui par une relation d’alliance et de foi… Des paroles, des exhortations qui ont accompagné et nourri les prêtres. De Bois-Seigneur-Isaac, ils ont atteint Nivelles, à travers champs et sentiers. Soit 7 km parcourus dans la méditation, le partage et la franche rigolade. Sous un ciel gris mais clément. Avec des haltes devant ces belles chapelles qui parsèment cette partie du Brabant Wallon. Sous la conduite d’Albert-Marie Demoitié, Doyen de Nivelles.

Les sacrements comme source

La deuxième partie de la journée s’est déroulée à Nivelles. A la suite de leur évêque, tous les prêtres ont franchi la porte sainte de la Collégiale. Un moment de proximité avec ce Dieu tellement Autre, mais tellement proche. La signation avec l’eau du baptistère, l’adoration au Saint-Sacrement et les confessions individuelles ont été aussi des temps de méditation de la miséricorde.

« Le grand bonheur de l’homme, c’est de se sentir reconnu et aimé par Dieu ». Ces paroles du matin de l’Archevêque ont rejoint celles prononcées aux vêpres. Partant du Deutéronome 30,15-20, Mgr De Kesel a affirmé que la foi qui relie à Dieu est une conviction qui engage toute la vie. Plus qu’une morale ou une doctrine, cette foi est avant tout une relation avec un Dieu qui nous cherche…

Prenant la parole, à la fin de la journée, Mgr Jean-Luc Hudsyn a relevé la richesse de l’enseignement du jour. Un enseignement qui portera à coup sûr des fruits dans les différentes communautés paroissiales.

Alfred Malanda

Des chercheurs sénégalais de l'institut pasteur de Dakar dépêchés au Brésil pour lutter contre le …

Des chercheurs sénégalais de l’institut pasteur de Dakar dépêchés au Brésil pour lutter contre le virus Zika.

Des chercheurs sénégalais de l’institut pasteur de Dakar dépêchés au Brésil pour lutter contre le virus Zika.

SENENEWS.COM- L’équipe du Docteur Amadou Alpha Sall de l’institut pasteur du Sénégal est dépêchée au Brésil pour prêter main forte aux Brésiliens sur les techniques d’isolement du virus Zika.

Les cinq (5) chercheurs de l’institut pasteur de Dakar ont travaillé plusieurs années sur le virus Zika. En Afrique, ils sont des habitués de ces situations d’urgence. Pour rappel, ces chercheurs étaient en Guinée pour lutter contre le virus Ebola.

Cette maîtrise du terrain rassure les chercheurs Brésiliens comme nous laisse entendre Paolo Zanotto responsable des recherches Zika, à l’université de SAO Paulo: «Quand vous allez au combat, vous vous sentez rassuré lorsque vous êtes à côté de personne qui ont déjà été  au cœur de l’action,  des survivants qui savent que faire dans ces situations.  Cela rassure», affirme-t-il.

Dr Amadou Alpha Sall directeur de l’institut pasteur de Dakar a décliné leur objectif qui est d’aider les Brésiliens à mettre en place les techniques d’isolement du virus. Ce qu’Amadou et son équipe veulent apporter à ces chercheurs est que ces derniers puissent réaliser des tests et des diagnostiques,très rapidement.

Ce partenariat Brésil-Sénégal est une fierté pour les chercheurs sénégalais comme le souligne en ces termes le professeur Oumar Faye: « On a dépassé les périodes ou il faut tout attendre des pays du Nord. Les gens sont formés, il faut les accompagner et leur donner les matériels qu’il faut pour réussir.

Nos chercheurs de l’institut Pasteur de Dakar après Sao Paulo se rendront dans le Nord-Est du Brésil pour mieux comprendre le lien entre le virus et les cas graves de malformations congénitales (la microcéphalie). Ce cas qui  n’a  jamais été constaté jusqu’à présent en Afrique.

Partages 26

Hyeun Soo Lim, pasteur canadien

 

Deux pasteurs venus de l’étranger ont été condamnés aux travaux forcés en Corée du Nord : Hyeun Soo Lim et de Kim Jong Wook.


160209cdnHyeun Soo Lim, pasteur canadien

Hyeun Soo Lim, un pasteur canadien d’origine nord-coréenne détenu en Corée du Nord depuis février 2015, a été condamné en décembre dernier à la prison à vie et aux travaux forcés par la Cour suprême nord-coréenne. Il est accusé d’avoir essayé de renverser le gouvernement et a été forcé de le confesser lors d’une conférence de presse avant d’être condamné, cinq mois plus tard.

Hyeun Soo Lim, qui était allé en Corée du Nord plus d’une centaine de fois, y apportait une aide humanitaire ; on pense donc que son arrestation n’aura pas d’impact sur l’Église clandestine. Cette affaire a poussé le pays à refermer ses frontières et les ONG sont plus réticentes à travailler sur place.

• Prions pour Hyeun Soo Lim.

Kim Jong Wook, pasteur sud-coréen

En mai 2014, un pasteur sud-coréen, Kim Jong Wook, a lui aussi été condamné aux travaux forcés à vie. Il travaillait depuis une ville chinoise à la frontière de la Corée du Nord, d’où il venait en aide aux réfugiés nord-coréens qui fuyaient le pays. Des agents nord-coréens ont infiltré son réseau et l’ont convaincu de venir dans leur pays, où il a été arrêté, interrogé et certainement torturé. En février 2014, Kim Jong Wook a dit devant la télévision nord-coréenne qu’il avait créé 500 églises clandestines et essayé de renverser le pouvoir. En mai, le procureur avait demandé la peine de mort mais Kim Jong Wook a été condamné aux travaux forcés après s’être « sincèrement repenti ».

• Prions pour Kim Jong Wook

L’horreur des camp

« Je n’oublierai jamais les prisonniers qui étaient trop faibles pour travailler. Les gardes les récupéraient et les mettaient sur un tapis roulant qui les amenait dans un grand four, alors qu’ils étaient vivants », raconte un réfugié nord-coréen, emprisonné durant plusieurs années dans un camp pour prisonniers politiques. On estime que les chrétiens donnent aux autorités nord-coréennes un sentiment d’insécurité en « espionnant l’ennemi » et en ayant des « réunions secrètes ».

• Prions pour tous les Nord-Coréens emprisonnés dans des camps afin que Dieu les fortifie.

Ghana: Le pasteur Obinim défié à se transformer en serpent

Daniel Obinim

© koaci.com– Mardi 09 Février 2016 – Le Haut-commissaire Search Haut-commissaire britannique au Ghana, Jon Benjamin, a lancé un défi au controversé pasteur Daniel Obinim, le principal leader de l’église dénommée International Gods Way Chapel à se transformer en un serpent en direct à la télévision.

Le défi lancé a Obinim intervient après qu’il ait révélé dans une vidéo qu’il a la capacité de se transformer en un animal et plus précisément en un serpent dans le monde spirituel. Il est allé plus loin en déclarant qu’il a la potentialité d’apparaître dans les rêves de ceux qui parlent mal contre lui.

Avec un peu de précision et d’avertissement sur le don curieux qu’il possède, Obinim a précisé qu’il n’est pas un animal mais il peut se transformer spirituellement en un serpent ou en un chien et a par conséquent mis en garde le public de ne pas le défier.

A propos de la surprenante révélation faite par le jeune pasteur qui s’est adjugé le titre de « Bishop » entendez Monseigneur, il a expliqué à la télévision privée OBTV qu’il peut se transformer en un serpent et entrer dans une chambre pour mordre sa cible et disparaître par la suite.

En réaction à la déclaration du pasteur sur son compte twitter, le Haut-commissaire Search Haut-commissaire britannique au Ghana s’est demandé si quelqu’un croit en ce que le pasteur raconte.
Au-delà de cette affaire et face à la montée en puissance des églises spirituelles et la floraison de faux pasteurs en Afrique, un correspondant de la BBC s’est demandé dans un tweet ce qui peut freiner ce phénomène sur le continent.

A cette interrogation, l’ambassadeur britannique au Ghana a retweeté que c’est «une question très pertinente » avant de s’interroger s’il y a de tels prédicateurs au Ghana.

Outre la réaction et l’interrogation du Haut-commissaire Search Haut-commissaire Jon Benjamin, la révélation du pasteur Daniel Obinim Search Daniel Obinim a suscité la colère du public ghanéen surtout des chrétiens qui ont condamné le leader de l’église International Gods Way Chapel de discréditer le nom de Dieu.

Mensah, Lomé

– Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com –

L'Eglise Méthode Unie à Malanje ordonne 24 pasteurs

Le fait a eu lieu durant la clôture de la 25e conférence de cette congrégation réalisée dans la localité de Quéssua dans les environs de la ville de Malanje (nord d’Angola).

À l’occasion, l’évêque José Kipungo a exhorté les pasteurs à honorer le nom de l’église et à travailler avec détermination.

Il a également annoncé que les nouveaux pasteurs exerceraient leur ministère dans diverses paroisses dans les provinces de Malanje, de Lunda Norte, de Lund Sul, de Moxico, de Bié, de Cuando Cubango et de Namibie.