Monthly Archives: April 2015

Etats-Unis: A Baltimore, les pasteurs aident aux nettoyages de la ville et appellent à prier pour la …

Etats-Unis: A Baltimore, les pasteurs aident aux nettoyages de la ville et appellent à prier pour la communauté

30.04.15 10:53 – Suite aux émeutes qui ont éclaté le 27 avril, les pasteurs de Baltimore se mobilisent pour aider aux nettoyages des rues, mais souhaitent aussi participer au processus de guérison de la communauté. Le pasteur Joël Kurz, de la congrégation Garden Church, relève que le conflit était déjà latent depuis un moment car la population n’a pas confiance dans la police ni la police dans la population.
L’implanteur d’Eglises Brad O’Brien a pris les gants et les sacs poubelles pour participer aux opérations de nettoyage avec le groupe de pasteurs. Lorsque les émeutes ont débuté, il a appelé les membres de son Eglise baptiste à prier pour leur ville. Mais cet appel est aussi lancé à tous les Baptistes du Sud. «Notre espoir n’est pas dans le maire, ni dans le chef de la police ou le gouverneur mais dans le Christ seul» a-t-il déclaré.

S’abonner Toute l’actualité du jour
Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d’information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de

La chronique de Juliette Levivier – Bons pasteurs

« Je vous donnerai des pasteurs selon mon cœur, ils vous conduiront avec savoir et intelligence » (Jr 3, 15). Par nos évêques, Dieu tient ses promesses.

Nous, nous sommes les brebis. Lui, Jésus, c’est le Bon Pasteur. Il en est ainsi depuis la nuit des temps bibliques, rien de nouveau sous le soleil, dirait l’Ecclésiaste…. La métaphore pastorale du bon berger qui aime ses brebis, les guide, les protège et les rassemble est un grand…

A Baltimore, enseignants, pasteurs et gangs appellent au calme

Arrivé en deuxième position, l’opposant Jean-Pierre Fabre dénonce les résultats rendus publics mardi soir par la Commission électorale. Il évoque un coup de force électoral planifié, selon lui, de longue date par le pouvoir. L’opposition n’a cependant pas chiffré ses résultats et promet d’apporter dans les jours qui viennent les preuves de ses affirmations. Selon les premiers chiffres publiés, le président sortant a obtenu 58,75% des suffrages contre près de 34,95% pour Jean-Pierre Fabre.

Dernières infos

Désolé mais le délai de connexion imparti à l’opération est dépassé.

Le modèle du Bon Pasteur offert par le Pape aux nouveaux prêtres

(RV) En ce IV° dimanche de Pâques, le Pape François a indiqué le modèle du Bon Pasteur à tous ceux qui ont pour mission de guider l’Eglise. Devant quelque 50 000 personnes venues participer à la prière du Regina Coeli, à midi sur la place Saint-Pierre, le Souverain Pontife a souligné qu’il ne suffisait pas de rendre grâce pour la sollicitude paternelle de Dieu. « Il faut suivre le Bon Pasteur, et cela vaut surtout pour les prêtres, les évêques et les papes. Ceux-ci ne doivent pas adopter la mentalité d’un chef d’entreprise mais être des serviteurs, comme Jésus qui, en se dépouillant, nous a sauvé par la miséricorde. »

Le Saint-Père a fustigé « les pasteurs mercenaires » en rappelant que le Bon Pasteur pense à ses brebis, il ne les exploite pas. « Il participe avec empressement à la vie de son troupeau. Il n’a aucun autre intérêt ni ambition que celui de guider, nourrir, et protéger ses brebis, même au prix de sa propre vie. »

Auparavant, dans la basilique Saint-Pierre, le Pape François avait ordonné 13 nouveaux prêtres pour le diocèse de Rome dont il est l’évêque et six autres pour différents diocèses. Il a créé une nouvelle fois la surprise en invitant deux d’entre eux, très jeunes, à réciter avec lui le Regina Coeli de la fenêtre du Palais apostolique et à bénir avec lui les fidèles.

Le Saint-Père a encouragé les nouveaux prêtres à choisir un style de vie pastorale sous le signe du service. « En nous donnant Jésus comme Pasteur, le Père nous a donné ce qu’Il avait de plus précieux », a-t-il dit, « l’amour total qui n’est dicté par aucun intérêt, calcul, ou besoin ». Saluant les nombreux fidèles venus de Pologne à l’occasion du premier anniversaire de la canonisation de Jean-Paul II, il a répété, sous les ovations, le célèbre appel du pape polonais « N’ayez pas peur », un appel qu’il lançait, a-t-il dit, « de sa voix forte et sainte ».

26/04/2015 12:54

Deux pasteurs vietnamiens arrêtés

Deux pasteurs vietnamiens arrêtés

17.04.15 09:38 – Deux pasteurs ont été convoqués par la police au mois de mars, dans la province de Yen Bai, au nord-est du Vietnam, rapporte l’organisation Portes Ouvertes. Il leur est reproché d’être à la tête d’une nouvelle église de maison rassemblant une quarantaine de fidèles.
La police leur a demandé de signer un document dans lequel ils s’engageaient à fermer ce lieu de culte. Refusant d’obtempérer, les deux pasteurs ont été arrêtés sur le champ.
Des pasteurs du sud du pays se mobilisent pour essayer d’obtenir le plus vite possible auprès des autorités une autorisation de fonctionnement pour cette église.

S’abonner Toute l’actualité du jour
Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d’information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de

Précieux outil de gestion et planification des circuits de disbribution et de vente des sous-produits …



Toumaî traçabilité

Résumé

Les difficultés de suivi des itinéraires des mouvements de transhumance des troupeaux dans le Sahel et l’indisponibilité des ressources pastorales engendrent une inefficacité du développement du secteur agro-pastoral. Il est à noter que 20 à 40% de la population de cette région vit de l’élevage. Les nomades se déplacent en famille avec leurs troupeaux à 400 km de leur campement depuis 1970, début des grandes sécheresses. Outre les nomades, il y existe des semi-nomades ou qui se déplacent en fonction de la rareté des ressources alimentaires. Au cours de leurs déplacements, nomades et semi-nomades traversent des champs de cultivateurs, qu’ils détruisent en partie. Cela crée du mécontentement chez ces derniers et des conflits entre nomades et sédentaires. Le cadre qui devait règlementer le système de la production agropastorale afin de garantir un accès équitable aux ressources naturelles dans le souci de sécuriser les déplacements des animaux et la protection des champs des agriculteurs n’a pas été mis à jour depuis l’indépendance. Cette contrainte ne permet pas le développement maximum du secteur de production agricole pour contrer la dépendance aux revenus du pétrole. Le problème est dû, notamment, à l’impact environnemental des changements climatiques qui détériore la situation des pasteurs et des animaux. Les irrégularités pluviométriques conditionnent les mouvements de transhumance des zones sèches du nord vers les zones inondées du sud du pays à la recherche des ressources alimentaires pour les animaux.
Au cours de leurs parcours, certains pasteurs rencontrent plusieurs difficultés, comme le vol de leurs animaux, les maladies des bêtes, la cohabitation difficile avec les agriculteurs et les coûts de l’eau imposés par les propriétaires des terres où ils passent. Plusieurs manquent d’une éducation suffisante pour assurer l’adaptation et l’intégration des nomades dans l’environnement des sédentaires. Certaines études de la Banque mondiale ont démontrées qu’une Unité de Bétail Tropical ( UBT) de cheptel pourrait consommer plus de 30 litres d’eau par jour. Actuellement la disponibilité de l’eau serait l’ordre des tous les 100 km en zones saharienne et 25 km en zones sahéliennes et soudanienne.

La gestion intégrée des ressources pastorales et agricoles que nous proposons tente de répondre aux besoins des différents intervenants dans l’environnement des agriculteurs et des pasteurs, et cela, dans un contexte d’exploitation et d’accès aux ressources, à l’espace et à l’eau.
Ce projet est en lien direct avec les objectifs de la Stratégie nationale de réduction de la pauvreté (SNRP II), adoptée en mars 2008, (Bertrand Guibert, Ali Brahim Béchir et Djimasngar Madjidé, 2014). Cette stratégie vise une réduction de moitié de la pauvreté au Tchad, durant l’année 2015. Nous sommes déjà en avril 2015 et le problème reste entier à cause du manque d’institutions solides susceptibles de répondre aux besoins et aux attentes de la population. Pour assurer la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté, nous proposons une solution technologique qui pourrait aider à résoudre les problèmes des itinéraires de transhumance et à développer une collaboration entre les éleveurs et les sédentaires. Nous proposons une plate-forme développée sur un téléphone portable équipé d‘un GPS pour assurer de l’améliorer des circuits de distribution et de vente des sous-produits agro-industriels par la mise en place d’une marche sous régionale de l’Afrique centrale et du Nigeria. Dans le souci de réduire les conflits éleveurs-agriculteurs et stimule les activités économiques des pays qui sont concernés par ce projet.
Les éleveurs nomades pourraient avertir d‘avance les agriculteurs de l’arrivée leur troupeau sur les terres agricoles de ces derniers auxquels ils demanderaient alors la permission de passer sur leur terre. Si l’agriculteur est d’accord, il accueillera le troupeau et son propriétaire sur une aire de stationnement.
L’application fonctionnerait via une interface web et à l’aide d’un téléphone portable. Le système a été conçu pour permettre au secteur agropastoral de mieux répondre aux demandes des éleveurs et des sédentaires dans l’exploitation des ressources. Elle offre une possibilité d’enregistrer et de faire circuler les informations sur les troupeaux, leurs mouvements ainsi que sur l’état des lieux de circulation. De plus, le système permet, via SMS, d’avertir les autorités concernées des maladies, des vols et de tous les problèmes du bétail qui peuvent survenir en cours de route. La technologie-e-traçabilité de Toumai offre également la possibilité aux éleveurs et aux vendeurs de s’échanger des données et de faire des comparaisons entre les animaux au sein d’une marche locale ou nationale des troupeaux. Celle-ci permet d’améliorer génétique à l’échelle nationale et internationale.

Mots clés : Régie de troupeau, sécurisation de la mobilité et technologie de la traçabilité
 

Vietnam : deux pasteurs arrêtés


 

Surveillés par la police vietnamienne pendant deux mois, deux pasteurs ont été arrêtés.

150415pu300Deux pasteurs ont été convoqués par la police au mois de mars, dans la province de Yen Bai, au nord-est du Vietnam. Il leur est reproché d’être à la tête d’une nouvelle église de maison rassemblant une quarantaine de fidèles.

La police leur a demandé de signer un document dans lequel ils s’engageaient à fermer ce lieu de culte. Refusant d’obtempérer, les deux pasteurs ont été arrêtés sur le champ.

Des pasteurs du sud du pays se mobilisent pour essayer d’obtenir le plus vite possible auprès des autorités une autorisation de fonctionnement pour cette église.

Sujets de prière

Campagne électorale : Le duel à distance entre l’ANC et UNIR à Adidogomé


Campagne électorale : Le duel à distance entre l’ANC et UNIR à Adidogomé

Togo  – Les deux principaux partis en lice pour l’élection présidentielle d’Avril 2015 ont donné rendez-vous aux populations d’Adidogomé et de ses environs ce dimanche 12 avril. L’Union pour la République (UNIR) et le Combat pour l’alternance Politique (CAP), se sont données pour mission de convaincre l’électorat de ces localités afin qu’elles fassent le choix de leur candidat le 25 avril prochain. Coïncidence ou stratégie, c’est à une moindre distance l’un de l’autre que les deux partis ont pris leur quartier.

Même si ce n’est pas encore la grande mobilisation, la campagne électorale en vue de l’élection présidentielle de 2015 commence par prendre des couleurs. Et parlant de couleurs le blanc et l’orange étaient à l’honneur ce dimanche à Adidogomé. D’un côté les partisans d’UNIR emmenés par l’association des pasteurs des cantons Sagbado et Aflao Gakli étaient en séance de « prières électorales ». Quelques encablures plus loin, à quelques mètres de là, sur un terrain vague non loin d’Assiyéyé, ce sont les supporters du CAP 2015, qui donnaient de la voix pour obtenir l’alternance à la tête du pays.

Faure, le choix divin paraît-il !

C’est en tout cas ce que pensent les hommes de Dieu membres de l’Association des pasteurs des Cantons Sogbado et Aflao Gakli. Sur la cour de l’EPP Wonyomé, en présence de Dedé Ahouefa, membre du gouvernement et du préfet du Golfe, Kossi Aboka, c’est à grand renfort de paroles bibliques qu’ils ont tenté de convaincre les populations environnantes. Il s’agissait en effet d’une « grande séance de prière pour une élection et apaisée et sans violences ». Mais les affiches présentes à l’effigie de Faure Gnassingbé où on pouvait lire « l’Eternel guide mes pas et mes pensées pour bien servir ton peuple », le thème de la rencontre « Prophétise homme de Dieu », et les nombreux t-shirts à l’effigie du candidat d’UNIR ne laissaient aucun doute sur l’objectif visé.

A en croire la pléiade de pasteurs qui s’est illustrée, Faure Gnassingbé serait le choix de Dieu pour conduire les togolais vers la prospérité et le développement. « Voter pour Faure, c’est faire le choix de Dieu ». Se servant de versets bibliques, il s’agissait de convaincre les personnes présentes que le meilleur choix qu’elles pouvaient faire le 25 avril prochain, c’était de voter pour Faure Gnassingbé. Si de nombreux applaudissements et hourra ont marqué ces paroles, d’autres ne semblaient pas dupes. Le commentaire d’un des spectateurs est éloquent « ils sont allés prendre des millions et se servent de Dieu pour battre campagne, ces soi-disant hommes de Dieu, n’ont aucune honte ! »

Le CAP 2015

Après une caravane démarrée en début de matinée à Avenou, c’est sur un terrain non loin du marché d’Adidogomé que se sont rassemblés les partisans du CAP 2015. A leur tête, Robert Olympio, un des cadres de l’ANC et des responsables du parti CLE. Ce dernier, premier parti extraparlementaire à l’issue des législatives de 2015, bien qu’il ne fasse pas partie du CAP 2015 a appelé ses militants à porter leur choix sur Jean Pierre Fabre. C’est le message que ces responsables ont réitéré aux populations de la localité.

Les représentants locaux du CAP 2015, ont tour à tour appelé, les électeurs a massivement faire le déplacement de bureaux de vote pour œuvrer à l’alternance à la tête du pays. Les appels au boycott lancés par une frange de l’opposition, ont été balayés du revers de la main. Seule une mobilisation massive des populations pourrait amener le changement, ce sont là les différents messages qui étaient véhiculés.

Les candidats en lice pour le scrutin du 25 avril prochain ayant démarré leur campagne dans la partie septentrionale du pays, l’effervescence n’est pas encore à son plus haut point à Lomé.

Reportage T.B
icilome




Vous n’écrirez pas des propos grossiers ou vulgaires ! des propos relevant de la diffamation et de l’injure, ceux incitant les mineurs à commettre des actes illicites ou dangereux. Les messages non conformes seront purement supprimés.

Commentaires


 16   KAAKOO | 4/13/2015 8:34:30 PM
FABRE A VENDU LE TOGO.
PATRICK LAWSON PRÉPARE DÉJÀ PSYCHOLOGIQUEMENT LA POPULATION A ACCEPTER LA DÉFAITE DÉJÀ PROGRAMMÉE DE FABRE ET LA VICTOIRE ANNONCÉE DE FAURE SUR LES RADIOS DE LA PLACE.
QUELLE HONTE POUR LE TOGO!
Source : http://icilome.com…
 

 15   Le Vrai Jay Bon Jeu | 4/13/2015 6:19:16 PM
Priere : ” Notre Fraude qui est au Gnasiland … “

Notre faure Qui est au Togo, que ton nom Minimise’ !!
Que ton Depart Vienne, que La Volonte’ du President Fabre Soit Faite Sur L’afrique Comme au Togo
Donne-Nous nos Richesses que tu as Volees , Pardonne ton Frere Kpatcha , que tu as emprisonne’
Comme nous Pardonnons Aussi Ton Pere Gnassimgbe qui a Asssssine’
Ne nous Soumets Pas a’ la Dictature, Mais Delivre Nous Des Libanais
Car C’est a’Nous , Qu’appartient le Port, Le Phosphate et Tous Les Autres Minerais
Dans le Siecle Des Siecles. Amen….

 

 14   Élantowo | 4/13/2015 6:01:31 PM
 
Vous vouliez dire hommes de satan. Ne blaguez pas avec le nom de Dieu. Ils en auront bientôt pour leur compte. Bande de traitres
Source : http://yahoo.fr…
 

 13   ESSODOM BLEZA | 4/13/2015 5:17:19 PM
FAURE QUI A VECU DANS L’OPULENCE NE PEUT QUE RAMER A CONTRE COURANT.
FAURE N’A JAMAIS CONNU LA FAIM, LUI FILS D’UN DICTATEUR QUI A SOMBRE LE TOGO.
FAURE NE PEUT JAMAIS COMPRENDRE QUE LES TRAVAILLEURS TOGOLAIS SOUFFRENT, LUI QUI EST MILLIARDAIRE DEPUIS SON ENFANCE.
FAURE NARGUE LES AGRICULTEURS EN EUR DONNANT DES HOUES ET COUPES POUPES AU MOMENT Où LES BARONS DU RÉGIME DISPOSENT DES TRACTEURS ET DES OUTILS AGRICOLES PLUS ADAPTES.
FAURE SE MOQUE DES FEMMES EN LEUR REMETTANT 30000 FCFA POUR FAIRE UNE ACTIVITÉ GENERATRICE DE REVENUS. QU’EST CE QUE 30000 f Peut faire à une famille complètement démunie.
FAURE FAIT DU SAUPOUDRAGE.
FAURE VOLE LE TOGO ET L’ENDETTE PLUS A TRAVERS SES SOCIÉTÉS ÉCRANS (CENTRO; GER; CECO GROUPE; MIDNIGHT SUNN etc.)
FAURE DOIT ALLER SE REPOSER.
TOGOLAISE, TOGOLAIS. VOTE MASSIVEMENT LE CAP2015 POUR UN VRAI CHANGEMENT POUR PLUS DE BIEN ÊTRE ET LE RESPECT DES DROITS DE L’HOMME AU TOGO.
 

 12   Le Temps de Dieu | 4/13/2015 2:46:52 PM
Il ne faut pas parler d’hommes de dieu , mais plutot, les ventreu de Dieu. Dieu vivant ne qcautionne jamis les ventocrates.
 

 11   LE SOLDAT | 4/13/2015 2:05:56 PM
Des fois j’ai de l’amnesie intellectuelle. La fin de faure c’est ma faim. Je demande pardon au peuple togolais meurtri.
 

 10   KRAV | 4/13/2015 12:41:46 PM
 
Cousin, si Kodjo n’arrive pas a trouver du travail au Togo et a Lome en particulier, c’est a cause de la politique d’une minorite que s’en fout pas mal de lui et des enfants. Pis encore, cette minorite s’accapare de nos richesses, faits des prets exhorbitants au nom de Kodjo et ses enfants. Retiens ceci, Kodjo et ses enfants au nom du TOGO, devront rembourser ses prets tot ou tard avec des taux d’interet a suffoquer un poisson dans l’eau.

Alors Kodjo a le choix, de rembourser ces dettes dont il n’a jamais pris un franc ou voter pour changer la donne et donnes une chance a ses enfants pour un avenir meilleur en votant pour CAP2015.

 

 9   LE SOLDAT | 4/13/2015 12:14:24 PM
 
Toi aussi tu es devenu pasteur?

Jesus dit…jesus dit…C´est qui ce jesus lá meme?? Il est de lassa ou de tabligbo?

hahahahaha…ihihihihih !! Si cela n´etait pas si grave, on aurait ri!!

 

 8   kassandra | 4/13/2015 11:31:07 AM
 
Jésus a dit ils parleront en mon nom les faux prophètes voilà à quel signe vous les reconnaîtrez……
…Mais le prophète qui aura l’audace de dire en mon nom une parole que je ne lui aurai point commandé de dire, ou qui parlera au nom d’autres dieux, ce prophète-là sera puni de mort “. Les faux prophètes se nourrissent de franc cfa.
 

 7   Togovi | 4/13/2015 11:15:51 AM
Dieu a créé les humains.
Les humains ont créer les religions et les politiques.la religion et la politique sont des moyens pour gagner son pain quotidien ou s enrichir s il quelqu un veut faire les 2 a la fois où est le problème?
C est le peuple de s avoir ce qu il veut.le problème au Togo c’est que 75%de la population est analphabètes et abrutis.sinon ce n est pas une première tout le monde sais que presque tout les pasteurs :Adjaho,William,les pasteurs de l églises protestantes et catholiques ont toujours faits campagne pour le RPT et unir,seulement eux n ont pas eu le courage de porter les tee-shirt.
 

 6   me | 4/13/2015 11:07:57 AM
 
Analyses objectives. Ne Perd pas temps pr repondre a ce gars
 

 5   LE SOLDAT | 4/13/2015 10:59:08 AM
JEAN PIERRE FABRES LE BATARD ET SON COUSIN FAURE NE TROMPERONT JAMAIS LES VRAIS TOGOLAIS!!!

On fait de photos montages pour donner l´impression aux partisans de l´ANC que leur candidat mobilise plus á Adidogomé!

hiihihihihihih…! Envoyez leur vos sous!! Ils s´acheteront des 4X4 apres les elections!

APEVON est un visionnaire!!

 

 4   Cosiginger | 4/13/2015 10:32:33 AM
 
Tu sais, moi je ne crois à aucune de ces soi-disant revelations, visions, propheties de quelque bord que ce soit. Dieu nous a donné l’intelligent pour evaluer, discerner de manièe lucide, sereine les eveènements et un coeur pour aimer ce qui est noble, juste. On n’a pas besoin de prophetie pour savoir que ce pays est detruit, ruiné, pillé et que le peuple togolais est humilié, opprimé par une dictature et une mafia de père en fils depuis près de 50 ans. Les hopitaux sans medicaments, sans soins valables parce que les corps soignant delaissé et les condtions de travail miserables, les ecoles sans vrai enseignement parce que que les enseignants sont pauperisés et les eleèves en colère, nos populations sans eau potable, sans routes, electricité, le peuple entier reclamant le changement (Sondage baromètre reconnu par le gouvernement lui-mème), nos prisons devenues des mouroirs, voilà des faits et non des elucubrations pueriles. Voilà un peu ramassé la situation de la majorité des Togolais.
Devant ces faits hautement deplorables, il y en est de ces soi-disant pasteurs qui affirment sans honte que l’auteur de ce drame collectif est choisi par Dieu et on veut nous faire avaler ceci. NON et NON.
Cooem dit plus haut, je ne me laisse en rien impressioner par des revelations ou visions de qui que ce soit ni du camp Rpt/unir ni de l’opposition car là aussi il y en a. Le comble de ces soi-disant visionnaires, prophètes et revelateurs, c’est un certain d’entre eux nommé prophète Esaie qui après avoir declaré Faure maudit et banni par Dieu il ya quelques mois de cela , aujourd’hui dite tout le contraire en affirmant qu’il est choisi par le mème Dieu pour continuer à gouverner le pays.
En ce qui concerne la popularité de CAP2015, c’est les faits sur le terrain qui le montrent. Tu peux le contester, c’est ton droit mais ache ausi que le pouvoir Rpt/unir en est conscient et panique.
Dieu benisse le Togo!
 

 3   Togolais Yako | 4/13/2015 10:12:46 AM
 
Qui es-tu pour dire que les autre se moquent impunément de Dieu? pour juger des pasteurs de faux et pour dire qu’ils payeront de cet affront, de ce mensonge collectif en son nom?

Si toi notre Dieu Tout Puissant qui a posté ce message, je demande Pardon d’avoir osé de défier.

Mais je suis convaincu que c’est un humain comme moi qui a posté le message puisqu’il Dieu s’appelle Dieu et non “Cosiginger”.

Quand des gens se réclamant prophètes disent qu’ils ont reçues des révélations de Dieu leur indiquant que le Président Faure perdra les élections, vous vous réjouissez et salivez dans l’attente d’une telle éventualité. Quand d’autres hommes de Dieu disent le contraire, alors ils ne sont pas des hommes de Dieu et payeront l’affront qu’ils font à Dieu.

Et toi le journaliste, comment peux-tu nous convaincre réellement qu’un participant à cette séance de prière ou de meeting politique comme tu le dis a vraiment fait les déclarations qui tu n’aurais pour rien au monde manquer de mentionner dans ton article?

Et comme par hasard, toi le journaliste, tu n’as pu trouver personne au meeting de l’ANC pour te dire qu’il ne croyait pas à ce parti ainsi qu’à son chef. Bizarre non!

Le ridicule également dans le commentaire de “Cosiginger”, c’est qu’il pense le peuple Togolais est uniquement constitué des partisans et sympathisants de CAP2015 sur lesquels Dieu veille.

 

 2   Cosiginger | 4/13/2015 9:32:26 AM
On ne se moque pas de Dieu impunement! Faure et ses soi-disant pasteurs payeront de cet affront à Dieu, de ce mensonge collectif en son nom. Ils auront la sanction divine justement dans les urnes.
Le peuple n’est pas stupide et sait où est la lumière, où ses aspirations les plus saines , nobles et justes l’amènent à savoir sanctionner dans les urnes en votant pour l’opposition incarnée surtout le CAP2015 et son leader.
Il faut surveiller de très près ses faux pasteurs car leur sale travail ne se limite pas à ses propagandes de manipulation mais aussi souvent c’est dans leurs eglises ou paillotes, maison sou domiciles que se trouvent les bureaux de vote fictifs.
Dieu veille sur le peuple togolais, l’inspire et le guide dans ses actions concrètes pour la victoire finale.
Vive Cap2015!
Dieu benisse le Togo
 

 1   adb | 4/13/2015 9:30:01 AM
Les gens savent que la politique n’apportera aucune solution à leur problème de tous les jours.

Pourquoi ils vont se mouiller dans cette histoire d’élection.

Kodjo qui a 3 enfants a nourrir et sans emploi, se cherche et est parti faire manœuvre dans la banlieue de Lagos pour nourrir ces enfants

Pourquoi il va rester à Lomé pour attendre que le dictateur soit élu?

 


Supermarché Bitok’s

Cliquez sur l’image pour en savoir plus


.

Articles les plus commentés

Arménie – Antisémitisme – Pasteurs célibataires

Le pape François met l’Arménie à l’honneur

Trois jours avant la célébration d’une messe en mémoire du génocide arménien, ce dimanche 12 avril au Vatican, le pape a souhaité des « gestes concrets de réconciliation et de paix entre les nations ».

> Lire notre article

L’antisémitisme n’a pas disparu en France

Le nombre d’infractions à caractère antisémite a explosé en France en 2014. Le rapport annuel de la CNCDH (Commision nationale consultative des droits de l’homme) sur le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie, présenté ce 9 avril à Paris, l’atteste : le chiffre a doublé par rapport à 2013. A titre de comparaison, les faits délictueux à caractère raciste ont connu une hausse légère de 8,5%.

> Lire notre article

États-Unis : plus de prêtres ordonnés en 2015

Les ordinations sacerdotales catholiques devraient augmenter, aux Etats-Unis, de près de 25% en 2015. 595 hommes doivent accéder à la prêtrise contre 477 en 2014.

> Lire notre article

Dom Helder Camara : ouverture de l’enquête en béatification le 3 mai

Lors d’une conférence de presse, ce mercredi 8 avril, l’archevêque d’Olinda et Recife, Mgr Fernando Saburido, a annoncé (en portugais) que la Congrégation des causes des saints a déclaré qu’au Vatican « rien ne s’oppose » à l’ouverture de la phase diocésaine de l’enquête en vue de la béatification de son prédécesseur, Dom Helder Camara. Signé le 25 février dernier par le cardinal Angelo Amato, préfet du dicastère romain, le fameux « nihil obstat » (en portugais) est arrivé à Recife ce lundi 6 avril. Figure de la théologie de la libération en Amérique latine, Dom Helder Camara (1909-1999), en résuma l’enjeu d’une seule phrase  : « Je nourris un pauvre et l’on me dit que je suis un saint. Je demande pourquoi le pauvre n’a pas de quoi se nourrir et l’on me traite de communiste. »

Mexique : Nouveau meurtre d’un prêtre

Le père Francisco Javier Gutierrez, curé de Salvatierra, au centre du Mexique, a été tué par balle le 6 avril dernier, apparemment pour des motifs crapuleux, révèle l’agence Fides ce jeudi 9 avril. Le pays détient le triste record d’assassinat de prêtres : au cours des 24 dernières années, 47 attentats ont été perpétrés au Mexique contre des agents pastoraux catholiques. Ces données qui placent le Mexique comme pays le plus dangereux en Amérique latine où exercer un ministère, rapporte encore Fides. La mort du prêtre a été confirmée le 8 avril par le cardinal Alberto Suarez Inda, évêque de Morelia, qui avait lui-même ordonné le père Gutierrez en 1986.

L’agrément au nouvel ambassadeur de France près le Saint-Siège se fait attendre

Le quotidien Les Echos explique ce jeudi 9 avril que le candidat à l’ambassade de France à Rome, Laurent Stefanini « attend toujours le feu vert du Vatican » trois mois après sa nomination par décret en Conseil des ministres. La Croix, de son côté, croit savoir « de très haute source » que la France ne comptait pas retirer le nom de Laurent Stefanini comme ambassadeur près le Saint-Siège. Pour le quotidien économique, cette longue attente serait une sanction que le Saint-Siège infligerait à ce diplomate à cause de son homosexualité.

Thomas le croyant

Régis Burnet, professeur de Nouveau Testament à l’université catholique de Louvain (Belgique), livre son analyse du texte de la fin du chapitre 20 de l’Évangile de Jean, traditionnellement appelé « l’incrédulité de Thomas ». Un titre qui, selon lui, n’est absolument pas fidèle à ce qui se passe dans le texte.

> Lire la chronique

“L’amour est dans le pré” pour pasteurs célibataires

Kristin, David, Joseph et Asa cherchent l’amour. Jusqu’ici, rien de très innovant dans la nouvelle émission de téléréalité lancée par la chaîne publique suédoise SVT1. La particularité, c’est que ces célibataires sont pasteurs luthériens pour trois d’entre eux et pasteur pentecôtiste pour le dernier. « Ils sont célibataires parce que leur mission les absorbe pleinement », explique Télérama. “Foi, espérance et amour” a donc pour ambition de trouver des partenaires à ces hommes et ces femmes d’Église. « Le concept est le même que “L’amour est dans le pré”, détaille l’article, mais il faut avoir la foi ». Le présentateur, Mark Levengood, célèbre animateur télé converti au catholicisme, conclut dans une interview : « J’espère que tout le monde trouvera l’amour, mais les voies du Seigneur sont impénétrables. » La série complète racontant les rencontres sera montrée cet automne.

Mauvaises prédications : et si on arrêtait la critique gratuite ?

Le blogueur évangélique Stéphane Kapitaniuk fournit, sur le site notreeglise.com, une liste de dix conseils pour bien réagir à une mauvaise prédication. A lire absolument pour ne pas seulement pester intérieurement ou passer le repas dominical à critiquer. Des conseils valables aussi pour une mauvaise homélie…

En Suède, une transposition de « L’amour est dans le pré » vise les pasteurs célibataires

 L’amour est dans le pré, l’émission de télévision de M6 qui cherche des partenaires à des agriculteurs célibataires, a depuis peu son équivalent en Suède, non plus auprès de célibataires ruraux mais auprès de pasteurs célibataires des Églises luthérienne et évangéliques.

La chaîne publique de télévision suédoise SVT1 a diffusé le premier épisode de la série Foi, espérance et amour, rapporte Télérama  . On y fait connaissance avec des célibataires cherchant l’amour, afin de solliciter des réponses de téléspectateurs séduits. La série complète racontant les rencontres sera montrée cet automne.

Les célibataires sont deux hommes et deux femmes : trois prêtres de l’Église de Suède, luthérienne et majoritaire, et un pasteur pentecôtiste, une confession aussi minoritaire en Suède que les catholiques. Ils sont célibataires parce que leur mission les absorbe pleinement. Mais les premières images suggèrent que leur frustration est grande de marier des couples et de rester seul(e) à la fin de la cérémonie.

Solidité, foi, humour

La première candidate s’appelle Kristin. Porte-parole de l’Église de Suède, en charge des affaires œcuméniques, elle a 46 ans et trois enfants. Elle veut un homme extraverti et qui lui tienne tête. C’est sa première tentative de « dating ».

L’émission présente ensuite David Castor, surnommé « Pastor Castor » dans sa paroisse de deux cents âmes. À 44 ans, il a toujours été célibataire, avouant être timide et ne savoir comment faire les premiers pas. Il veut rencontrer une femme qui partage sa foi.

 > Lire :  « Adam recherche Ève » : tout nus au paradis de la téléréalité 

Joseph, 31 ans, le pasteur pentecôtiste, revient des États-Unis. Lui aussi cherche une femme partageant sa foi. Enfin Asa, 52 ans, est mère de deux filles adultes. Elle a mis du temps à trouver sa vocation et a occupé différents métiers. Elle cherche un homme solide avec de l’humour.

En France, après avoir cherché des partenaires à des agriculteurs célibataires avec L’amour est dans le pré, M6 vient d’adapter un autre concept anglais populaire en Scandinavie : Mon partenaire particulier, qui s’intéresse aux handicapés solitaires.

Corruption, surveillance généralisée, démocratie et liberté !

« Je n’ai rien dit »… par Martin Niemöller

« Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas catholique.

Et, puis ils sont venus me chercher.

Et il ne restait plus personne pour protester. »

Biographie rapide de ce pasteur.

« Au moment de la montée en puissance du pouvoir nazi, qui noyaute peu à peu l’Église allemande, le pasteur Martin Niemöller, pourtant partisan du régime hitlérien et ancien commandant des Corps francs, appelle les pasteurs hostiles aux mesures antisémites à s’unir au sein d’une nouvelle organisation, le « Pfarrernotbund (de) », la « Ligue d’urgence des pasteurs », qui respecterait les principes de tolérance énoncés par la Bible et la profession de foi réformatrice. Cet appel a un grand écho : à la fin de l’année 1933, 6 000 pasteurs, soit plus d’un tiers des ecclésiastiques protestants, ont rejoint ce groupe dissident.

La « Ligue d’urgence des pasteurs », soutenue par des protestants à l’étranger, adresse au synode une lettre de protestation contre les mesures d’exclusion et de persécution prises envers les Juifs et envers les pasteurs refusant d’obéir aux nazis. Malgré les protestations, Martin Niemöller est déchu de ses fonctions de pasteur et mis prématurément à la retraite au début du mois de novembre 1933. Mais la grande majorité des croyants de sa paroisse décide de lui rester fidèle, et il peut ainsi continuer à prêcher et à assumer ses fonctions de pasteur.

Niemöller est arrêté en 1937 et envoyé au camp de Sachsenhausen. Il est ensuite transféré en 1941 au camp de concentration de Dachau. »

La liberté est l’affaire de chaque citoyen.

La liberté ne se discute pas. Elle ne se tronçonne pas, elle ne se coupe pas en tranche, elle n’est pas à géométrie variable. Elle existe totalement ou elle n’existe pas. La liberté contrôlée est à la liberté ce que la Canada dry est à l’alcool. Pourquoi vous parler de cela ?

Parce qu’aujourd’hui je voulais présenter un article et un reportage qui, j’en suis persuadé, alimenteront votre réflexion personnelle.

Je fais partie de ceux qui pensent que l’Europe est un grand danger pour chacun de nos peuples et que cette Europe des europathes ne peut que nous amener les plus grands malheurs. Je pense que ce point de vue est d’une immense logique. Cela tient en deux raisons essentielles. La première c’est que celui qui connaît l’histoire sait que toutes les nations, tous les pays et tous les Empires à travers l’histoire n’ont pu se créer, devenir et exister qu’en massacrant ceux qui préexistaient.

Les États-Unis d’Amérique, que l’histoire politiquement correcte aime aduler comme le phare de la liberté, ne se fondent que sur le génocide conscient, prémédité et parfaitement assumé de la population indienne. Il s’agit juste de dizaines de millions de morts. Chez nous, la France ne pourra atteindre la taille qu’on lui connaît ainsi que son unité qu’en massacrant les potentats régionaux, qu’en supprimant les langues et les cultures régionales, qu’en annihilant tous ceux qui pouvaient souhaiter une autonomie locale loin du pouvoir parisien des rois de France. L’histoire de l’unité de la France s’écrit en lettres de sang dans les livres.

Je ne fais point ici de morale. Je ne me sens coupable de rien, ni des crimes des premiers européens massacreurs d’indiens, repris de justice qui deviendront les Américains apporteurs de démocratie au monde entier à notre époque (ce qui fait bien rire jaune évidemment), ni de tous les autres génocides.

Non, ce que je veux juste dire c’est que la volonté farouche des partisans de l’Europe de créer les États-Unis d’Europe ne pourra conduire qu’à la suppression plus ou moins violente de ce qui préexiste à l’Europe fédérale, à savoir les États-nations. Vous devez comprendre qu’il ne peut pas y avoir d’Europe fédérale tant qu’il existe des États-nations. La coexistence des deux est impossible et c’est une véritable guerre qui se déroule et cette guerre pour l’avenir de l’Europe est de moins en moins idéologique. Tous les jours, vous pouvez constater l’ambition des structures européennes à prouver leur existence, l’Europe veut devenir un empire, et comme tous les empires elle devient agressive et violente. Les peuples d’Europe sont évidemment les premières victimes (demandez aux Ukrainiens, mais aussi aux Grecs) de même que la liberté.

La deuxième raison qui explique mon rejet de cette Europe-là c’est qu’elle est la négation de la représentativité, de la démocratie et de la liberté.

Personne ne contrôle l’Europe!

Aucun peuple, aucune institution, aucun parlement, aucune nation ne contrôle l’Europe. Ceux qui nous dirigent sont même appelés des commissaires (comme à la plus belle des époques soviétiques). Aucun n’est élu. Ils sont tous soumis à la corruption. Bénéficient d’immunités hallucinantes. Leurs intérêts ne sont pas ceux des peuples. D’ailleurs ils ne sont d’aucun peuple.

Vous devez comprendre qu’un État fédéral c’est un État permettant d’organiser les conditions de la plus grande des corruptions. Ce qui arrive aux États-Unis d’Amérique se passe déjà dans les États pas encore unis d’Europe.

Lorsque le peuple français refuse par son vote la constitution européenne et certaines « avancées », nos politiques ont nié notre vote pour quand même faire ce qu’ils souhaitaient faire. Ce fut le premier grand déni de démocratie. Et comme dans ce poème qui débute cet article, nous n’avons rien dit.

Alors depuis, les europathes, nos dirigeants, ceux qui savent mieux que nous ce qui sera très bon pour eux, s’appliquent consciencieusement à réduire nos libertés, à restreindre notre implication citoyenne pour mieux nous détruire, pour mieux nous isoler. Cela se passe ici et là-bas. Aux USA comme en Europe, en France et ailleurs. C’est un mouvement mondial de restriction des libertés individuelles reposant en grande partie sur la nécessité de « lutter contre le terrorisme » en vous empêchant de payer en espèces plus de 1 000 euros, tout en laissant le droit aux étrangers et aux non-résidents fiscaux en France de payer eux… jusqu’à 10 000 euros en espèces. Il n’y a donc aucune volonté de lutter contre la terreur mais bien de terroriser le citoyen, ce qui n’a rien à voir.

Je vous propose donc un article de La Tribune qui est tout sauf un journal fasciste et complotiste intitulé « Quand le « gendarme » des écoutes fusille la loi sur le renseignement de Valls ».

Vous y apprendrez, pour ceux qui auront le courage de le lire, que « le président de la Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité (CNCIS) Jean-Marie Delarue estime que le projet de loi sur le renseignement comporte des dérives portant atteinte aux libertés individuelles ».

« Qui gouverne ? »… un film d’Arte

Oui c’est bien cela, Arte, une chaîne publique… donc pas fasciste ni complotiste non plus. Je pense que l’on a encore le droit le citer un article de La Tribune ou encore un reportage d’Arte.

Bref, c’est un film de Flore Vasseur assez dérangeant…

« Qui gouverne ? Comment préserver l’intérêt général quand, partout, l’argent semble remplacer le vote ? Larry Lessig dénonce sans relâche l’emprise des intérêts privés sur la démocratie américaine. Professeur de droit et d’éthique à Harvard, conseillé d’Obama en 2008, il connaît tous les rouages de Washington. Il a décidé de se rebeller pour sauver l’intérêt général. »

Cela se passe évidemment aux États-Unis. Pourtant, tout le monde comprendra à quel point il est non seulement aisé mais indispensable de faire le parallèle entre la corruption endémique qui touche les institutions de l’État fédéral américain et ce qui se passe dans les différents cénacles européens.

Et pourtant, comme dans ce poème que j’ai utilisé pour commencer cet article, nous ne disons rien. Nous abdiquons notre rôle de citoyen. Nous renonçons à défendre notre liberté. Nous ne disons rien. Alors je l’écris.

Il est déjà trop tard, préparez-vous.

Au coffre Le Contrarien Charles Sannat

Près de 4 000 fidèles réunis au parc des expositions

ASSEMBLEE DE DIEU

C’est une tradition depuis plus de 20 ans. Chaque année, pour le week-end de Pâques, l’Assemblée de Dieu de la Réunion organise un rassemblement. Hier matin, ce sont près de 4 000 fidèles qui se sont retrouvés au parc des expositions de Saint-Denis pour chanter, prier et écouter les prédications des pasteurs qui ont clôturé trois jours de recueillement. Comme chaque année, un prédicateur de métropole a fait le déplacement en la personne de François Matina de Montpellier. À ses côtés, David Cizeron, pasteur de l’Assemblée de Dieu à la Réunion.

Le père de David Cizeron, Aimé, est à l’origine de l’implantation locale de l’Assemblée de Dieu à la Réunion en 1966. “Nous sommes une association loi 1905, explique David Cizeron. Nous comptons environ 18 000 fidèles dans 45 paroisses à travers l’île encadrés par 50 pasteurs. Nous nous retrouvons ainsi chaque année autour d’un thème. Celui retenu cette année est « heureux »”. Depuis samedi, les fidèles des Assemblées de Dieu ont multiplié les manifestations. Les jeunes ont défilé au Chaudron. “Nous avons un peu perdu la signification de la fête de Pâques,” confie Georges Mauria, pasteur coordinateur. “Pâques ce n’est pas seulement les œufs et le chocolat. Il ne faut oublier l’esprit essentiel qui est que le Christ est mort et ressuscité. Il nous ouvre la route pour être heureux.”

Les “Assemblées de Dieu” du XXIe siècle, fondées par le Mouvement de Pentecôte, sont la continuation des “Assemblées” (ou Églises) chrétiennes des temps apostoliques, décrites dans les saintes Écritures. Elles enseignent uniquement les doctrines contenues dans la Bible. De même, elles n’admettent que les rites décrits dans le Nouveau Testament et sous formes primitives : baptême par immersion des croyants, sainte Cène avec le pain et le vin distribués aux fidèles, imposition des mains pour la réception du Saint-Esprit et différentes grâces. Elles n’ont pas de livre officiel pour faire autorité, en dehors de la Bible.

Alain Dupuis

Une église peu orthodoxe dans le bidonville grenoblois

REPORTAGE – Le long de la friche industrielle Allibert, au sein du village de fortune fait de palettes en bois, une maison un peu particulière a fait son apparition, en janvier dernier : une église protestante animée par deux pasteurs tziganes. Un lieu de culte peu orthodoxe dans un décor atypique.

Le Pasteur Florian devant son église © Arnaud Chastagner

Le pasteur Florian devant son église. © Arnaud Chastagner

En attendant la messe, en cette fin d’après-midi, peu avant 18 h 00, le pasteur Florian passe le balai devant son église, au sein du bidonville, avenue Edmond-Esmonin, à Grenoble. Dans quelques minutes, la cérémonie va débuter.

Un homme balaye devant l'église faite en palettes de bois dans le camp abritant des Roms et des sans abris à Grenoble.

Le pasteur Florian devant son église. DR

Déjà, un couple avec une poussette patiente dans le froid. S’étalant sur dix mètres de long par au moins cinq de large, l’église protestante, faite de palettes en bois et d’objets recyclés, est la structure la plus imposante du campement.

Début 2015, de l’herbe et des branchages poussaient encore sur cette parcelle de terre. Aujourd’hui, deux pasteurs y accueillent trois fois par semaine les Chrétiens roms et d’éventuels riverains.

Le pasteur Florian enfourne une bûche dans le poêle de l'église faite en palettes de bois dans le camp abritant des Roms et des sans abris à Grenoble.

DR

Une odeur de soufre dans l’église

Dans cette grande pièce aux murs recouverts de draps, sont disposés des chaises et un baril d’essence faisant office de poêle. Deux hommes attendent patiemment le début de la cérémonie, tandis que quatre enfants arrivent d’un pas timide dans la pièce. Il y aura peu de monde ce soir.

Alors que le pasteur Florian enfourne des bûches dans le bidon pour réchauffer l’atmosphère, une odeur de soufre imprègne la pièce. Après avoir fait sa prière, sans même attendre le début de la cérémonie, le couple arrivé en avance ne s’attarde pas. L’homme fait un mouvement de tête à sa compagne pour indiquer le départ.

L'intérieur de l'église protestante sur le site Allibert © Arnaud Chastagner

L’intérieur de l’église protestante. © Arnaud Chastagner

Une messe en roumain

La cérémonie débute au son de la voix des deux pasteurs, Florian Covaciu et Viorel Varga, debout derrière une simple table recouverte d’un tissu.

La messe se déroule en roumain, afin de respecter le programme chrétien de l’Église évangélique tzigane. Puis vient le temps de la prédication, durant lequel les pasteurs commentent des extraits de la bible.

Au total, une petite dizaine de personnes auront participé à la cérémonie, certaines étant parties avant la fin, d’autres ayant prié jusqu’au bout. Ici, rien n’est formel. Les fidèles viennent se recueillir lorsque le lieu de culte est ouvert, c’est-à-dire aux heures des cérémonies. « Les personnes peuvent s’exprimer en romani (la langue des Roms, ndlr) ou en roumain », précise Viorel Varga.

Une église reconnue

« Beaucoup de personnes participent à nos cérémonies. Elles en ont besoin car le quotidien n’est pas toujours facile, ici, dans le campement. Grâce à la parole de Dieu, elles trouvent un apaisement », explique Viorel.

Le Pasteur Viorel Varga les bras écartés devant un verset de la bible en romani : « Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille. » à l'intérieur de l'église artisanale construite dans le camp du CCAS à Grenoble © Delphine Chappaz - placegrenet.fr

Le Pasteur Viorel Varga devant un verset de la bible, affiché au fond de l’église : « Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé, toi et ta famille. » © Delphine Chappaz – placegrenet.fr

Viorel est pasteur depuis quatorze ans. « Avant, j’étais responsable d’une église chrétienne en Roumanie, à Timișoara. Mais mon identité tzigane m’empêchait de pouvoir véritablement travailler. Je suis donc parti… », ajoute-t-il.

Un pasteur rom devant le dessin affiché à l'intérieur de l'église artisanale construite dans le camp du CCAS à Grenoble © Delphine Chappaz - placegrenet.fr

© Delphine Chappaz – placegrenet.fr

Depuis début 2012, le pasteur exerce ainsi en France. Ce travail en binôme dans ce campement avec Florian se justifie par le nombre important de Roms installés dans l’agglomération grenobloise.

L’église du campement est reconnue par l’Église évangélique tzigane, une entité religieuse présente dans la commune d’Eybens, elle-même reconnue par la Fédération protestante de France. « Nous avons des aides de l’église d’Eybens pour célébrer notre culte religieux dans de bonnes conditions », confie le pasteur Florian.

Depuis son ouverture, deux enfants y ont été baptisés.

Arnaud Chastagner

A lire aussi sur Place Gre’net :

LLB et Copak : les pasteurs confrontés au phénomène de « fidèles fanatiques »

Toutes les offres immobilières sur IMCONGO.com [ Masquer / Afficher la pub ]
LLB et Copak : les pasteurs confrontés au phénomène de « fidèles fanatiques »

L’Eglise locale fait drôlement face à un type de fidèles fanatiques. Cette multitude constituée d’hommes et de femmes qui s’émerveillent sur des aspects non essentiels (la tenue vestimentaire du pasteur, son art oratoire, des fables, des signes extérieurs d’avoirs, etc.) plutôt que sur ce qui est indispensable. Cette observation découle d’une rencontre des serviteurs de Dieu, dans le cadre du Conseil des Pasteurs de Kinshasa, Copak. A ce sujet, le pasteur Kuru Lang de la structure dénommée « Opération Famille intercède », OFI rassure : « A travers nous nous fortifions à tenir à notre ministère contre toutes les manœuvres du malin visant à distraire les fidèles, et donc l’église », a-t-il indiqué.

La rencontre, au centre Elykia sur Kabinda a été placée sous le thème annuel de la LLB : « Par la foi, nous marcherons ». Des pasteurs membres de ce cadre d’échanges et de concertations de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), se sont mobilisés nombreux à cette occasion. L’exposé du Rév. Lévy Ilunga, DG de la LLB a porté sur les « Particularités du Lecteur de la Bible ». Le directeur provincial/Kinshasa, Rév. Patrick M’Pezo a prononcé le mot de bienvenue et exhorté sur le « dimanche de la Ligue ».

Encourager les paroissiens à la lecture de la Bible

L’assistance au Copak a été édifiée à cette occasion, sur la nécessité pour un pasteur, d’encourager ses paroissiens à la lecture de la Bible. Deux correspondants de la Ligue venus de France (Association Livr’Afrique) ont pris l’un et l’autre la parole à cet effet. « Les théologiens s’enrichissent sur base de ce qu’ils ont lu. Il faut aussi donner à vos paroissiens le goût de lire la Bible. C’est comme cela que vous les pousserez à découvrir Dieu chacun dans leur vie. Il faut leur expliquer les multiples avantages qu’il y a à s’approprier la lecture de la Bible. (…) », a relevé le Rév. Eric Immer. Dans cet ordre d’idée, M. Burgess Gregory a exhorté les serviteurs de Dieu à mettre un accent sur les enfants et les jeunes. « L’école doit aussi s’impliquer », a-t-il encouragé.

Des particularités du « Lecteur de la Bible »

Le directeur général de la LLB a relevé quelque six particularités du Lecteur de la Bible (ce document guide de la lecture de la Bible), dont notamment les trois qui suivent : Les textes bibliques sont choisis par rapport au thème annuel de la Ligue ; il y a huit questions que propose le Lecteur qui aident à bien pénétrer les textes bibliques ; le thème de l’année en cours : « Par la foi, nous marchons ».

Cent textes essentiels pour comprendre la Bible

Le Rév. Tosingilo Vincent a planché sur le programme « E100 » (cent textes essentiels) pour comprendre la Bible, dont 50 puisés respectivement dans l’Ancien et le Nouveau Testament. « Un matériel pour l’Eglise », a démontré l’orateur. « Notre pays compte environ 80% de chrétiens. Mais combien lisent la Bible ? S’ils la lisent, ils la lisent comment ? Comment motiver la lecture de la Bible ? Nous avons cent textes essentiels pour pénétrer, découvrir la grande histoire de la réconciliation avec Dieu, le plan de Dieu pour la salut de l’humanité », a-t-il dit. Et d’ajouter qu’il est prévu pour les prochains jours, une campagne sur « E100 ». Ceci est un bon programme qui coûte moins cher, dont le but est de connaître Dieu. Il est destiné aux enfants (Ecodim), jeunes, adultes et tous les fidèles de l’église locale.

Quid de la sécurité sociale du pasteur

La question relative à la sécurité sociale des pasteurs se pose avec acuité dans le contexte congolais, quand ceux-ci atteignent l’âge de la retraite. Les membres du Copak ont été édifiés notamment sur la nécessité d’envisager la mise en fonctionnement d’une caisse destinée à la prise en charge des contribuables. Ce sera la Caisse de solidarité des ministres du culte protestant en RD Congolais (Casmipro). Cette caisse permettra de couvrir des risques pendant le parcours du ministère du pasteur. Un groupe de travail a été mis sur pied, pour ce faire.

Payne
Kinshasa, 2/04/2015 (L’Avenir, via mediacongo.net)